Dernières Chroniques

                    

samedi 22 novembre 2014

Saturday's Award Book #1

Le Saturday's Award Book est un rendez-vous qui a été imaginé et créé par Echos de Mots.  Le but est de chaque semaine, selon un thème donné, désigner trois romans qui seront les "nommés" avant de choisir parmi eux un vainqueur.

L'Award de la semaine est :
Livre-Que-Je-N'ai-Pas-Aimé-Mais-J'ai-L'impression-D'être-La-Seule-Au-Monde-Et-Du-Coup-J'ai-Peur-Qu'on-Intente-A-Ma-Vie-Si-Je-Le-Dis ...


Et les nommés sont ...
# La Fille de Braises et de Ronces (The Girl of Fire and Thorns)
# Entre Chiens et Loups (Noughts and Crosses)
# Insaisissable : Ne me Touche pas (Shatter Me)

Et le gagnant est ...

INSAISISSABLE : NE ME TOUCHE PAS !
Pourquoi ? Au final je pense que c'est celui des trois à propos duquel j'ai le plus de regrets, parce que l'histoire aurait pu être vraiment pas mal... Sauf que non, raté ! Sans parler que j'ai vraiment détesté le style de l'auteure comme jamais auparavant. Bref pour le coup, si les trois que j'ai nommé sont très populaires, celui-ci est vraiment en tête et on m'a déjà limite agressée parce que j'avais pas aimé donc je crois que le thème est plus que rempli !

A Samedi prochain !

vendredi 21 novembre 2014

Legend - Tome 1

(lu en VO)
Éditeur Français : Castelmore

Entrez dans la légende...

June est un prodige. À quinze ans, elle fait partie de l'élite de son pays. Brillante et patriote, son avenir est assuré dans les hauts rangs de l'armée. Day est le criminel le plus recherché du territoire. Né dans les taudis qui enserrent la ville, il sévit depuis des années sans que les autorités parviennent à l'arrêter. Issus de deux mondes que tout oppose, ils n'ont aucune raison de se rencontrer... jusqu'au jour où le frère de June est assassiné. Persuadée que Day est responsable de ce crime, June se lance dans une traque sans merci... Mais est-elle prête à découvrir la vérité ?

Legend est une dystopie dont j'ai très souvent entendu parler sur la blogo, que ce soit la blogo anglophone ou francophone. Forcément j'étais donc curieuse de découvrir cet univers, malgré que j'ai appris à revoir mes exigences à la baisse à propos des dystopies... à force d'en avoir lu on a du mal à en trouver une qui saura innover. Pourtant est-ce que cette dystopie pourrait être Legend ? Franchement pas. Il faut dire que la dystopie à proprement parler n'est pas un des points forts de ce premier tome puisqu'elle n'est quasiment pas développée et tout juste effleurée. La société proposée nous parait un peu fade et abstraite, certainement car on en voit tout juste assez pour que le récit tienne la route. Je n'ai cependant aucun doute sur le fait qu'on la découvrira plus en nuances dans les tomes suivants. 

Néanmoins on se fiche bien rapidement du pourquoi et du comment de cette société pour la simple et bonne raison que les deux personnages principaux n'ont aucun mal à nous embarquer avec eux dans leurs aventures. On s'attache très vite à June, petit prodige de cette société militaire, mais tout aussi aisément à Day, criminel le plus recherché de la République. Nos deux narrateurs se ressemblent énormément tout en étant radicalement différents ce qui contribue à nous offrir une vue panoramique et assez complète de ce que l'auteure veut bien nous montrer de sa dystopie dans ce premier tome. De plus j'ai trouvé que c'était très intelligent de sa part de nous proposer cette dualité qui non seulement nous montre les deux facettes de la République, mais nous ouvre également les yeux sur l'influence de l'environnement sur tout un chacun. Au final June aurait très facilement pu être à la place de Day, et vice versa, ce qui renforce l'impression de fragilité de cette société qui nous semble prête à basculer à tout moment.

Le style de Marie Lu est également pour beaucoup dans la réussite de ce premier volet. En effet sa plume fluide et entraînante n'a aucun mal à nous faire oublier le début un peu lent et introductif du roman. Là où on aurait très facilement pu trépigner d'impatience avant d'arriver enfin au cœur de ce qui nous est promis dans le résumé, on a finalement aucun mal à se laisser porter par ces personnages que l'on découvre avec plaisir. De plus cette lenteur se fait bien vite oublier lorsqu'on entre au cœur des choses, une fois qu'on y est ça va tout seul et on est complètement captivé par la manière dont les destins de Day et June se croisent et s’entremêlent.

Ainsi si a priori Legend n'est pas la dystopie qui révolutionnera le genre, Marie Lu nous embarque avec grande facilité dans les recoins de son monde au côté de Day et June, deux personnages attachants et extrêmement bien pensés. Ce premier tome est donc une très belle réussite dans le genre si surchargé qu'est la dystopie, et une fois à la fin on a qu'une envie : revenir avec Prodigy pour poursuivre les aventures de Day et June et explorer plus en profondeur les secrets du combat entre la République et les Colonies.

Note : ★★★★★

lundi 17 novembre 2014

C'est Lundi, que lisez-vous ? #85

Rendez-vous qui consiste à faire le point chaque Lundi sur ses lectures de la semaine passée, ses lectures présentes et ses lectures pour le reste de la semaine. Les liens sont compilés sur le blog de Galleane chaque semaine. 

Une semaine en demi-teinte niveau qualité avec pas mal de ramage sur une lecture en particulier.
The Fine Art of Pretending : Je trouvais la couverture adorable mais malheureusement je n'ai qu'à moitié accroché. L’héroïne était geignarde à l'extrême et y'avait donc toute une aura un peu niaise autour de l'ensemble. Cela reste quand même une lecture correcte avec un 2.5/5. 
The Romeo Club : J'avouerais que j'étais dans ma semaine "j'ai envie de lire des trucs YA sans prétentions", du coup en parcourant Stiles (mon Kobo) la couverture de cet ebook dont j'avais oublié l'existence m'a attirée l’œil. Néanmoins cette couverture kitsch n'est pas du tout représentative du roman qui m'a agréablement surprise. Je me suis plutôt bien attachée aux personnages, à leur histoire, et j'ai donc passé un bon moment.
Chroniques de Zombieland, Tome 3 : Ma chronique est déjà en ligne :)

J'ai du mal à me mettre dans l'ambiance pour lire Lumikki mais néanmoins je pense que le roman a le potentiel de vraiment me plaire. Quant à Wild Cards je l'ai DÉJÀ LU (chronique) mais je suis actuellement en train de l'écouter en audiobook. J'avais peur de ne pas forcément tout comprendre, d'où mon idée de choisir un YA que j'ai déjà lu pour mon premier essai, mais ça va tout seul. Le seul petit défaut c'est la voix de la narratrice qui est très pénible, autant le narrateur (car c'est une double narration comme le roman) est pas mal autant la fille donne des envies de meurtres.


Si j'étais raisonnable j’enchaînerais avec Carrier of the Mark, mais me connaissant je vais sûrement relire avec plaisir Bora-Bora's Bitches avant d’enchaîner avec le tome 2 (tout deux acquis ce weekend).

Rappel des articles postés : 
[Chronique Film] One For the Money

Articles à venir : 
Chroniques Livres : Don't Look Back & Burn for Burn & Sweet Filthy Boy & Jeu Mortel à Echo Bay & Illusions of Fate & Out of Control & Rebelles & Legend

News du blog :
Peut-être l'avez-vous remarqué mais le blog a changé de template dans l'optique d'avoir un rendu plus épuré. Une nouvelle bannière arrivera dans les prochaines semaines pour finaliser tout ça, mais en attendant j'espère que ces changements vous plaisent. Je remercie au passage Bib, Tari, et Sophie pour leurs feedbacks sur les réseaux sociaux :)


Où me trouver : 

samedi 15 novembre 2014

Un an, un challenge et des livres

2014 touchant bientôt à sa fin, me voici de retour afin de vous présenter mon premier challenge pour l'année 2015. Contrairement à cette année où je me suis un peu dispersée de ce côté-là, il faut pas m'en vouloir c'était ma première année complète sur la blogo et j'étais donc toute fofolle, j'ai pris la résolution d'aller au plus simple et de choisir mes challenges avec parcimonie. Après mûres réflexions j'ai ainsi décidé de m'engager pour la première fois en 2015 avec le challenge Un an, un challenge et des livres organisé par Gwenlan de La Malle aux Livres et Samounette de Sur l'étagère derrière la sirène en plastique

Je vous vois venir avec vos "Je suis sûre que tu y as pas réfléchi et que de toute façon tu vas encore participer vite fait à 36 challenges"... Et je vous dirais que vous avez tord. Déjà ce fut un vrai parcours du combattant d'arriver jusqu'au blog de Gwenlan afin de participer à cet événement. Je dirais même que ce fut un périple digne des meilleurs films à suspens ! (Bon d'accord là j'exagère) Pour la petite histoire, j'ai tout d'abord remarqué ce challenge sur Twitter alors que je surfais innocemment depuis mon téléphone portable. Après avoir lu les consignes se rapportant à chaque mois je me suis dis que cela me conviendrait vraiment bien puisque cela partait sur un principe similaire au challenge "Un mois, une consigne", auquel j'ai participé avec succès cette année, mais qu'en plus les thèmes mensuels étaient encore plus libres (avec un vrai avantage pour le thème convivial annoncé pour Septembre) ! Sauf que là ce fut l'accident, le drame. On est passé à deux doigts de la catastrophe interplanétaire... En effet j'ai oublié qui avait posté l'information sur Twitter et donc sur quel blog cela se passait !
Bien heureusement ma copinaute Bib a été ma sauveuse, ma super-héroïne avec une cape et des pouvoirs qui déchirent, puisqu'elle a parlé de ce challenge sur son blog. Et que j'ai vu l'article. Et que j'ai donc pu mettre l'article sur le challenge dans mes favoris ! L'avenir du monde fut donc sauvé et je suis là devant vous, ou du moins par écran interposé, prête à me lancer à l’assaut de cette nouvelle aventure :)

En quelques mots : Un an, un challenge et des livres se déroulera tout au long de l'année 2015, le but étant de lire chaque mois au moins un livre correspondant au thème énoncé. Vous pouvez retrouver toutes les informations relatives au challenge sur les articles consacrées chez les organisatrices La Malle aux Livres et Sur l'étagère derrière la sirène en plastique


( à venir au fil des mois)

vendredi 14 novembre 2014

Chroniques de Zombieland - Tome 3 : The Queen of Zombie Hearts

(lu en VO)
Titre original : White Rabbit Chronicles #3 - The Queen of Zombie Hearts
Éditeur Français : Harlequin, Collection Darkiss. Pas de date de sortie encore annoncée.

(Attention spoilers sur les tomes précédents !)

J'ai un plan.
Soit nous les détruisons pour de bon, soit ce sont eux qui nous détruiront.
Dans tous les cas, seul un d'entre nous en réchappera.

Alice "Ali" Bell pense que le pire est derrière elle. Elle est prête à franchir la prochaine étape avec son petit ami Cole Holland, le leader des tueurs de zombies... jusqu'à ce que Anima Industries, l'agence qui contrôle les zombies, lance une attaque surprise, tuant quatre de ses amis. C'est à ce moment-là qu'elle réalise que les humains peuvent être bien plus dangereux que les monstres et que le pire ne fait que commencer.

Alors que les tueurs survivants se préparent à partir en guerre, Alice découvre qu'elle peut elle aussi contrôler les zombies... et qu'elle n'est pas la fille qu'elle pensait être. Elle est connectée à la femme responsable de la mort, et transformation, de la mère de Cole. Comment leur relation peut-elle survivre à ça ? Alors que des secrets sont révélés, et encore plus de tueurs kidnappés ou assassinés, Ali se battra plus que jamais afin de faire tomber Anima —même si pour cela elle doit sacrifier sa propre vie pour protéger ceux qu'elle aime.
(Traduction personnelle, merci de citer le blog si vous prenez)

Après avoir adoré les deux premiers tomes de cette trilogie j'étais forcément impatiente de découvrir la conclusion des aventures de ces personnages auxquels j'avais vraiment appris à m'attacher. Je trépignais d'excitation et je n'ai pas attendu bien longtemps pour profiter d'une ouverture dans mon planning afin d'y caser cette lecture. Et pourtant j'ai été un peu déçue. Un peu déçue par cet ultime tome qui m'a laissée un sentiment mitigé que je n'avais vraiment pas eu pour ces deux prédécesseurs. La déception est d'ailleurs d'autant plus cuisante que je ne pense pas avoir eu d'attentes particulièrement folles concernant The Queen of Zombie Hearts, j'espérais juste qu'il soit à la hauteur des deux premiers tomes et rien de plus. Manque de bol ça n'a pas été le cas.

Déjà, j'ai trouvé que l'intrigue de The Queen of Zombie Hearts était à certains moments un peu brouillon et bancale. Gena Showalter s'est un peu trop éparpillée en ajoutant de nouveaux éléments à vau-l'eau, éléments qui ont eu pour effet de détourner l'intrigue principale en compliquant l'ensemble pour pas grand chose. J'aurais largement préféré que l'on se concentre sur le combat à venir contre Anima et surtout que ce dernier ait un impact plus important. Après tout cela fait un moment que l'on sait que c'est cet affrontement qui clôturera la saga et pour le coup on était donc en droit d'en attendre mieux. La résolution de l'histoire est donc décevante et on reste un peu sur notre faim ce qui est bien dommage.

Mais, personnellement, ce qui m'a le plus déçue c'est le personnage d'Ali qui perd vraiment de sa saveur dans The Queen of Zombie Hearts. Ne nous mentons pas, notre héroïne se met à souffrir d'un très vilain cas de ce que j'appelle le "Syndrome Tris" et c'est vraiment super pénible. Ce que j'appelle le "Syndrome Tris" c'est cette maladive habitude des héroïnes de Young Adult à vouloir absolument se sacrifier pour le bien, alors que l'ensemble de ses alliés est totalement contre, et qui fini par faire l'énorme bêtise qui obligera ces fameux alliés à venir la récupérer dans ce qui se termine souvent en bain de sang. Bref c'est insupportable, donne des envies de meurtres, et est bien trop répandu chez les héroïnes de Young Adult. A croire qu'elles ont toutes peu de jugeote et adorent l'idée de faire sacrifier leurs amis pour un caprice par lequel elles essaient de se faire bien voir. Et malheureusement le "Syndrome Tris" est sévère chez Ali dans ce tome. On a réellement envie de l'étrangler et si les autres personnages n'avaient pas été là pour rattraper le niveau je pense que la note finale aurait pu beaucoup plus descendre que cela...

Car oui, OUI !, les autres personnages du roman ne souffrent d'aucun accès de stupidité aiguë et sont toujours aussi géniaux que dans les deux tomes précédents. En tête de cortège ? Cole, bien sûr ! Ce dernier est toujours aussi crousti-fondant, au point de me rendre toute midinette à la lecture, et je dirais même qu'il le devient plus encore. Bien qu'il ait toujours son côté alpha-mâle il a fait beaucoup de chemin depuis le tome 1 et a réellement gagné en maturité. Si il est parfois en total désaccord avec Ali dans ce tome, chose pour laquelle on ne peut pas lui en vouloir, il a véritablement appris à aller contre ses instincts pour laisser à la jeune femme la place de faire des choix, voir des erreurs. Il ne l'étouffe pas, n'essaie pas de la contrôler, et fait vraiment tout son possible pour lui apporter son soutien malgré tout. Bref Mr. Cole emmène sa perfectionnitude à un tout autre niveau et ce n'est pas pour nous déplaire ! 

Et juste derrière notre tueur de zombies préféré, on retrouve bien sûr Kat et Gavin qui sont tout deux toujours aussi drôles et percutants. J'ai adoré Kat dès sa première apparition et j'ai donc été ravie de constater qu'elle était fidèle à elle-même malgré tout ce qui se déroulait. Quant à Gavin j'aurais néanmoins apprécié le voir plus car je pense qu'on aurait vraiment plus eu l'occasion de l'apprécier dans ce tome-ci, contrairement au précédent où il y avait toujours l'ombre de Cole pour nous faire douter. On a aussi l'occasion de découvrir un autre gang de tueurs ce qui était à la base une plutôt bonne idée. Malheureusement au delà de leur leader, River, on a peu de place pour réellement les connaître ce qui est un peu dommage. Comme je l'ai dit, l'auteure s'est un peu trop dispersée dans l'intrigue et y'a pas mal de choses qui sont passées à l'as. 

Je conclurais quand même en vous conseillant de préparer votre paquet de mouchoirs pour la lecture, sait-on jamais. En effet nos personnages sont en guerre, il ne faut tout de même pas le négliger malgré l'humour et les moments en amoureux d'Ali et Cole, et qui dit guerre dit pertes humaines malheureusement. Ainsi tous les personnages ne survivront définitivement pas à The Queen of Zombie Hearts et, malgré qu'on soit prévenu dès le résumé qui nous indique qu'au moins quatre alliés vont rapidement passer l'arme à gauche, certains décès seront durs à diriger. Je vous avouerais qu'une perte en particulier à su me faire verser ma larmichette.

Globalement ce tome 3 de la série Chroniques de Zombieland fut dont une petite déception pour moi. Si je l'ai plutôt apprécié grâce à l'ensemble des personnages qu'on avait appris à aimer, l'intrigue m'a semblé parfois un peu brouillonne. L'auteure a choisi d'y inclure tout et n'importe quoi, au point que certains éléments qui auraient mérités beaucoup plus d'attention soient mis de côté. Si vous avez aimé les deux premiers tomes cela reste tout de même un tome à lire, il est plus laborieux que les autres mais il vaut quand même le coup !

Note : ★★★★☆ (3.75)