lundi 27 février 2017

C'est Lundi, que lisez-vous ? #184

Rendez-vous qui consiste à faire le point chaque Lundi sur ses lectures de la semaine passée, ses lectures présentes et ses lectures pour le reste de la semaine. Les liens sont compilés sur le blog de Galleane chaque semaine. 

J'ai un peu traîné cette semaine pour diverses raisons mais j'ai terminé ma lecture en cours, c'est le principal.
Candidate : Une lecture globalement mitigée (ceux qui me suivent sur insta et ont vu ma story le savent déjà). Le roman manquait un peu trop d'impact et de réelle profondeur pour que j'arrive vraiment à m'y immerger, dommage car j'avais adoré l'autre roman de l'auteure que j'ai pu lire.

Regarder la saison 2 de Shadowhunters m'a donné envie de replonger dans l'univers des livres, le tome 2 sort bientôt donc il était temps que je m'y mette, bref j'ai donc attaqué Lady Midnight. Pour le moment je suis vraiment à fond dedans et j'adore, je sens que je vais terminer en PLS à cause d'un trop-plein d'émotions d'ici la fin ^^

Je reste sur mon idée néanmoins, ma prochaine lecture prévue sera le tome 2 d'Yggdrasil o/

Où me trouver : 

samedi 25 février 2017

La Séance de Rattrapage #34 || Janvier & Février 2017

Un rendez-vous mensuel inspiré de la "Séance Vidéoludique" mise en place par Saefiel. Il s'agit de faire chaque 25 du mois un bilan de nos découvertes ciné, séries et musique. De quoi diversifier un peu nos blogs et parler d'autre chose que de littérature pour une fois !

Les films / DVD

Bad Moms (Comédie américaine) Pas un film particulièrement mémorable mais juste une comédie drôle et sympa qui détend, ça m'a un peu fait penser à une espèce de version adulte de Mean Girls. (4/5)
Tous en scène (Dessin-animé américain) C'était mignon à regarder mais pour être honnête je m'attendais à mieux vu tout le ramdam qu'à fait ce film à sa sortie. (3.5/5)
Bridget Jones Baby (Comédie romantique britannique) Franchement j'étais très emballée par mon visionnage de ce film... jusqu'à ce qu'on arrive à la fin qui ne m'a pas du tout plu (vous commencez à savoir que je déteste tout ce qui est niais et conservateur). Mais bon ça fait quand même du bien de retrouver la seule personne qui est encore plus looseuse que moi : Bridget (même si l'actrice est pas loin de ne pas être reconnaissable avec tout ce qu'elle a fait à son visage depuis le dernier film :/). (4/5)

Underworld 5 : Blood Wars (Film d'action américain) Vu au cinéma pour une petite sortie entre copines et on s'est bien amusé. Les 1h30 passent super vite, c'est juste dommage que le ratio action/histoire soit un peu trop déséquilibré. (4/5)
Tamara (Comédie française) Encore un film qui sans être révolutionnaire est plutôt sympa à regarder. Je ne connais pas la BD originale donc je ne sais pas si c'est très fidèle, en tout cas j'ai apprécié qu'ils traitent de certains sujets sans clichés. (4/5)
Rules don't apply (Drame américain) Un joli film dans le Hollywood des années 60 et porté par de supers acteurs, j'ai été agréablement surprise et n'est pas vu passer les deux heures. (5/5)

Les séries

Guyane Saison 1, épisodes 1 à 3 : A la base ce n'est pas DU TOUT le genre de séries que je regarde mais je suis tombée dessus, par curiosité j'ai regardé, et j'aime bien. Je sais pas quand je regarderais la suite de la saison, j'ai beaucoup trop de séries à voir, mais ce qui est sûr c'est que je la continuerais un jour ou l'autre.. (4/5)
Grey's Anatomy Saison 13, épisodes 10 à 13 : Trop d'épisodes inutiles qui ne font rien avancer d'affilé ! Pour le coup c'est vraiment flagrant cette saison et c'est dommage car certains sont bons en soi, je pense particulièrement à l'épisode de la prison, sauf que quand on a déjà eu le même genre de surplace deux épisodes plus tôt ça devient vite chiant :/ Sinon je hais toujours Jo de haine haineuse (rien que ça), j'en suis à un point où même Catherine Avery m'énerve moins (c'est dire !) (3/5)
How to Get Away With Murder Saison 3, épisode 10 : Alors oui je n'ai vu que l'épisode de reprise pour le moment, après le cliffhanger de la pause d'hiver j'étais obligée, mais maintenant que la saison est officiellement terminée je compte bien me marathoner les épisodes restants ! En plus va y avoir une saison 4, je ne suis que joie et amour du coup :D (5/5)

Riverdale Saison 1, épisodes 1 à 5 : Oh punaise le coup de cœur inattendu que j'ai eu pour cette série je vous raconte même pas ! Je n'ai pas été aussi à fond sur une nouvelle série depuis des années, j'en reviens pas de la claque que je me suis prise en regardant Riverdale. Bref du coup vous aurez sûrement un article consacré à cette saison 1 lorsqu'elle sera terminée ;) ()
Shadowhunters Saison 2, épisodes 1 à 7 : Ouah y'a eu d'énormes progrès depuis la saison 1 ! Que ce soit sur le plan visuel ou sur la construction des épisodes on voit que y'a eu du boulot derrière pour améliorer ce qui pouvait coincer et ça c'est super cool. Y'a des scènes qui m'ont fait exploser de rire, d'autres pleurer comme une madeleine, bref c'est l’ascenseur émotionnel constant et la qualité est au rendez-vous. Que demander de plus ? :D (5/5)
Conviction Saison 1, épisodes 1 à 4 : Dommage que ça n'ait pas marché aux US car j'aime beaucoup cette série qui me fait penser aux nombreux podcasts que j'affectionne tant. (4/5)

Code Black Saison 2, épisodes 8 à 10 : Cette série continue à énormément me plaire et, comme pour HTGAWM, maintenant que la saison est terminée je peux me marathoner les épisodes restants (en espérant que CBS continuera à miser sur la qualité en renouvelant la série malgré des audiences moins impressionnantes que leurs blockbusters habituels). (5/5)
Big Little Lies Saison 1, épisode 1 : J'ai pas été convaincue par ce premier épisode et je me demande vraiment si je ne vais pas laisser tomber pour simplement lire le livre (car le concept de savoir qu'il y a eu un meurtre sans connaître la victime me plait énormément). (3/5)

Si vous avez des recommandations de films, séries et/ou musiques, n'hésitez pas à m'en faire part ;)

jeudi 23 février 2017

Terre d'Ombre - Tome 1 : Messagère

Éditeur : Rebelle, collection Chimères. 338 pages - 18.50 €

« Personne ne peut se vanter de l’avoir vraiment connue, même pas moi. Elle était comme le vent, impossible à attraper, impossible à apprivoiser. Sa présence, à elle-seule, suffisait à faire taire tout un bataillon, à mettre à genoux le plus fier des généraux. Ce ne sont pas des paroles en l’air, je l’ai vue faire... Constamment persécutée, elle devait écourter ses apparitions au maximum. C’est ce qui a créé ces rumeurs ; celles qui disent qu’elle n’était qu’une ombre. Elle l’était, oui, mais parce qu’elle n’avait pas le choix… »

Le jour même de son mariage, Lake voit toute sa vie s’écrouler. Elle n’est pas comme tout le monde. Il y a bien quelque chose qui grandit en elle, qui s’installe, qui la tiraille. Obligée de s’exiler à Ceslaw, la grande cité de Terre Alpha, après un terrible événement, Lake ne devra pas seulement faire face à son terrible secret, mais aussi à des complots politiques, à des traîtres insoupçonnés, au plus fin des manipulateurs et à la plus ancienne des vérités. La vie et la mort se retrouvent étroitement liés.

Que je l'attendais ce coup de cœur livresque qui m'échappait depuis Août 2016 (c'est à dire plus de six mois pour ceux qui sont nuls en math). Bien sûr l'énorme panne de lecture que je me suis traînée pendant plus de six mois n'a pas aidée, mais qu'est-ce que c'est frustrant de ne pas réussir à trouver ce roman avec un petit quelque chose en plus qui saura vous transporter ! Et puis Messagère a été proposé aux partenaires Rebelle, j'ai été retenue pour le recevoir, je l'ai commencé sans plus attendre ce coup de cœur qui m'échappait et là la magie s'est produite. J'ai dévoré les plus de 300 pages de cette lecture totalement captivée par l'univers et les péripéties des personnages.

Ce qui m'a le plus plu à la lecture du tome 1 de Terre d'Ombre, ce qui a le plus contribué à me captiver, c'est l'univers développé par l'auteure. Plus particulièrement la cité de Ceslaw où une très grande partie de l'intrigue se déroule et qui m'a fascinée par ses subtilités et intrigues, c'est presque un personnage à part entière pour moi. Si vous lisez souvent le blog vous devez savoir que je suis loin d'être une spécialiste en Fantasy, je m'y met tout juste depuis quelques temps, donc ce n'est clairement pas moi qui vous dirait si le monde de Terre d'Ombre est particulièrement original. En plus je me fiche bien de le savoir pour tout vous dire, moi ce que V.I. Prates a imaginé me plait du tonnerre et ça me suffit largement !

Bien sûr il n'y a pas que Ceslaw qui m'a plu, j'ai également beaucoup aimé l’héroïne, Lake. Clairement au début j'étais un petit peu dubitative la concernant. Elle me semblait un peu naïve, passive et du genre à subir plutôt qu'agir, bref pas de quoi me plaire donc. Et puis finalement alors qu'elle est forcée de quitter le clan dans lequel elle a grandit et son petit village, elle s'affirme. Elle est consciente de ses faiblesses mais se révèle surtout au fil des aventures qu'elle vit beaucoup plus dégourdie que ce que je craignais. Concrètement elle m'a assez rarement agacée et je me suis beaucoup attachée à elle alors qu'elle se découvre elle-même.

Une héroïne n'est néanmoins rien sans soutiens et j'ai beaucoup apprécié les personnages qui gravitent autour de la jeune femme tout au long du roman. Domitian qui devient son mentor dans la cité est un personnage plein de facettes qui m'a beaucoup intéressée. Encore une fois j'avais un peu d'a priori le concernant au début, je m'attendais à ce qu'il nous joue le mentor mystérieux et un peu condescendant comme on en voit souvenant, or là encore l'auteure évite ce genre de travers. D'ailleurs Domitian n'est pas le seul personnage secondaire qui m'a plu et parmi tous j'ai particulièrement apprécié Joan et Farrès (malgré qu'on le voit globalement peu, ce qui arrive malheureusement trop souvent aux personnages légers et drôles qui font pourtant toujours leur petit effet sur moi).

Ainsi ce premier tome de Terre d'Ombre fut une superbe découverte. J'ai adoré l'univers, ses personnages, et en plus la plume de l'auteure très fluide et agréable est un autre point fort de ce roman qui en possède définitivement beaucoup. Je m'attendais pas à être autant transportée par cette lecture mais la magie a totalement opérée et maintenant je n'ai qu'une hâte : découvrir la suite des aventures de Lake et des complots qui rythment Ceslaw !

Note : 

Merci aux éditions Rebelle pour cette belle lecture.

lundi 20 février 2017

C'est Lundi, que lisez-vous ? #183

Rendez-vous qui consiste à faire le point chaque Lundi sur ses lectures de la semaine passée, ses lectures présentes et ses lectures pour le reste de la semaine. Les liens sont compilés sur le blog de Galleane chaque semaine. 

Une semaine avec pas mal d'imprévus, d'ailleurs j'ai pu poster qu'une seule des deux chroniques prévues, néanmoins j'ai réussi à lire mes deux romans prioritaires donc je suis contente de moi.
Les Stagiaires : Je suis un peu embêtée concernant cette lecture car je ne sais pas si j'ai réellement apprécié ou pas (je sais c'est paradoxal à dire). Le contexte m'a beaucoup plu, ça a un côté très actuel et réel, néanmoins j'ai eu du mal avec les personnages.
Never Never #3 : Ce dernier tome m'a beaucoup plu... Jusqu'à la révélation finale qui est franchement décevante. Elle n'est pas vraiment travaillée et un peu trop niaise à mon goût. J'ai le sentiment que les auteures n'avaient pas arrêté d'idée précise sur leur fin quand elles ont commencé leur récit et cela se ressent.

Cette semaine j'attaque Candidate. Je n'ai lu aucun avis sur ce roman jusqu'à présent donc je ne sais pas trop à quoi m'attendre, j'espère l'apprécier autant que le seul autre roman de l'auteure que j'ai lu.

La motivation de lire m'étant revenue, je vais ENFIN lire le second tome d'Yggdrasil. Cela fait des mois qu'il est dans ma PAL, et j'en ai un peu honte car l'auteure me l'a gentiment envoyé, mais j'avais tellement apprécié le premier que je ne voulais pas me gâcher la lecture de cette suite en tentant de la forcer pendant ma longue panne de lecture.

Où me trouver : 

jeudi 16 février 2017

Sexy Lawyers - Tome 2 : Sous influence

Titre original : The Legal Briefs #1 - Sustained
Éditeur français : Hugo Roman - New Romance

Jake, avocat et ami de Stanton et Sofia, est un homme charmant mais qui ne prétend pas être le Prince Charmant et qui enchaîne les conquêtes… Jusqu’au jour où il sera séduit par la belle Chelsea qui s’occupe de ses six neveux et nièces… sa vie va basculer !

Jake va découvrir les joies des réunions parents/élèves, la folie des concerts des One Direction et le stress des urgences ! Bref, l’avocat froid et ténébreux de Washington va connaître aux côtés de Chelsea, un monde tout à fait différent de celui dans lequel il évoluait jusqu’à présent, et qu’il n’avait pas prévu de laisser tomber…

En grand défenseur de la veuve et de l’orphelin, Jake comprendra qu’il est la personne qu’il faut à la ravissante Chelsea, quelqu’un qui sache l’aimer, la protéger, la défendre…


Si vous vous rappelez ma chronique du premier tome, Objection, j'avais apprécié sans pour autant être transportée. En effet j'avais trouvé le duo Sofia/Stanton un peu déséquilibré et cela se ressentait à la lecture, néanmoins je n'ai pas du tout eu ce problème à la lecture de Sous Influence. Pour tout dire que je n'ai tellement pas eu de problème en lisant Sous Influence que ça a été un coup de cœur !

Déjà, contrairement au premier tome dont la narration alternait entre les deux protagonistes, Sous Influence nous fait suivre le récit entièrement du point de vue de Jake. Personnellement j'adore les points de vue masculins écrits par Emma Chase, c'est vraiment dans ce type de narration qu'elle excelle. Clairement Jake est bien moins excentrique que Drew, le héros de Tangled premier roman de l'auteure, mais son style n'en est pas moins agréable. J'ai énormément apprécié son personnage et particulièrement le contraste entre sa personnalité brute de décoffrage au travail et beaucoup plus sensible au contact de la famille de l’héroïne (même si il essaie de se faire passer pour un gros dur là aussi, on y croit pas une seule seconde). J'ai surtout tellement ri face à sa perplexité devant les plus jeunes ou les passions musicales d'adolescente de la nièce aînée de Chelsea qui nous offre pleins de moments cocasses au fil des pages.

De plus Chelsea est une jeune femme très touchante et attachante. Bien sûr on compati à sa situation, elle qui a du laisser sa vie d'étudiante de côté pour prendre la charge des enfants de son frère décédé dans un accident soudain. Néanmoins on est aussi admiratif de la façon dont elle gère la situation. Et le fait qu'elle ne soit pas le genre d’héroïne a crée moult drames est aussi fort appréciable. Il y a plusieurs moments où j'ai eu peur qu'on tombe dans les cris et les larmes pour un simple mal-entendu, hors ça n'a jamais été le cas et ça a énormément contribué à mon ressenti très positif sur Sous Influence.

Alors oui, concrètement on est un peu dans une situation d'insta-love quand on y pense. Jake rencontre Chelsea, il est directement attiré par elle et pour une raison inconnue décide de s'impliquer dans sa vie de famille plutôt que de passer à autre chose comme il le fait avec toutes les filles (alors qu'il avait toujours juré qu'il ne voulait pas de famille). Bref c'est donc un énorme cliché de la romance qu'on retrouve ici. Pourtant c'est un cliché qui n'est pas gênant et qu'on oublie même assez vite, il faut dire que malgré cela la situation de l’héroïne fait que leur relation évolue en douceur (traduction : ils ne se sautent pas dessus 36 fois par chapitres). En fait Sous Influence c'est 331 pages de mignonnerie et de douceurs qui nous font passer un excellent moment de lecture. Je ne m'attendais pas à ça en commençant ce roman, peut-être car on est dans un ressenti très différent du premier tome, mais ça a été une superbe surprise.

Ainsi ce second volet de Sexy Lawyers est un vrai petit bonbon bien différent de son prédécesseur. Les personnages sont attachants, leur relation est inspirante, et on alterne entre douceur et éclats de rires qui font battre notre petit cœur. En somme Sous Influence est un vrai roman feel good dont je suis ressortie le sourire aux lèvres et c'est exactement ce dont j'avais besoin ces derniers temps.

Note :  

Merci à Déborah et aux éditions Hugo pour cet envoi.