Dernières Chroniques

                 

lundi 19 février 2018

C'est Lundi, que lisez-vous ? #219

Rendez-vous qui consiste à faire le point chaque Lundi sur ses lectures de la semaine passée, ses lectures présentes et ses lectures pour le reste de la semaine. 
Les liens sont compilés sur le blog de Galleane chaque semaine. 

Cet article regroupe exceptionnellement mes lectures des DEUX semaines précédentes.

Grâce au weekend à 1000 j'ai réussi à caser un peu de lecture... sauf que par la suite ça a été le désert. Heureusement j'avais oublié de prendre un roman en partant en weekend car c'est le livre prêté par une amie qui m'a relancée.
Les mille visages de notre histoire : Une lecture que j'ai tout bonnement adoré. Les personnages sont attachants, la plume de l'auteure pleine de sensibilité, et y'a un très beau mélange d'humour, d'espoir et d'émotion. J'espère vous en reparler vite dans une chronique.
Make me bad, tome 1 : Le roman prêté par une amie qui m'a remotivée, je l'ai dévoré en 2h et si j'avais eu le tome 2 sur le main j'aurais enchaîné. C'est terriblement addictif, j'ai pas lu beaucoup de romans issus de la plateforme Fyctia mais ça donne envie d'en lire plus en tout cas.
Blue Spring Ride, volumes 1 & 2 : Très belle surprise avec ce shojo qui m'avait été offert par ma copinaute Bea. J'vais essayer de m'acheter la suite si je la trouve lors de mon prochain passage en librairie :)

J'avance doucement mais sûrement dans Illuminae. Pour le moment je suis assez mitigée, l'originalité du roman est aussi un peu sa faiblesse tant cela rend le déroulé de l'histoire laborieux.

Finalement je n'ai pas lu Léger comme une plume mais j'ai bon espoir de me motiver à enfin le commencer (sauf si je craque en librairie pour une lecture que je lirais aussitôt rentrée, je me connais ^^').

Où me trouver : 

lundi 5 février 2018

C'est Lundi, que lisez-vous ? #218

Rendez-vous qui consiste à faire le point chaque Lundi sur ses lectures de la semaine passée, ses lectures présentes et ses lectures pour le reste de la semaine. 
Les liens sont compilés sur le blog de Galleane chaque semaine. 

Une TRES bonne semaine de lecture ! J'arrive même pas à me souvenir de la dernière fois où j'ai lu autant de romans en si peu de temps.
Bad Boy : Avec ma copinaute Bib on a terminé notre LC de ce roman qui nous aura bien fait rire... même si à la base c'est pas son but. En tout cas on est d'accord pour être très septiques sur les notes hyper élevées qu'on a pu voir un peu partout, ce roman est vraiment une cata de clichés affligeants. On s'en reparle très vite avec une chronique.
La trilogie The Royals : C'est WTF mais super addictif, je dirais un peu comme la saga After si je dois absolument faire une comparaison. Ma chronique du tome 1 arrive mercredi et elle risque d'être folklo, j'vais sortir les gifs j'vous préviens !

J'ai commencé Illuminae en LC avec une copine d'instagram et pour le moment j'ai un peu de mal à me mettre dedans. Le format est très original mais demande un certain temps d'adaptation quand même.

Cela fait un certain temps que ce roman est dans ma PAL et j'me sens bien dans le mood pour le lire.

Bilan
Bilan de Janvier

Chronique
Eliza et ses monstres

Autre
Unboxing de ma Owlcrate

Programmés
Mercredi : Chronique de Paper Princess

Où me trouver : 

dimanche 4 février 2018

Unboxing || Owlcrate - Fearsome Fairy Tales

La Owlcrate c'est quoi ? 
Une box littéraire canadienne. On y retrouve chaque mois une sortie YA récente, en version originale et avec une couverture exclusive, le tout accompagné de goodies se rapportant au roman en question et au thème donné à la box.

Et côté prix ? 
La Owlcrate coûte $29.99 + les frais de port qui varient selon les pays et sont assez onéreux pour les européens. Néanmoins avec les variations du taux de change on peut y trouver son compte et pour ma part, en ayant utilisé un des codes promo proposé par les booktubeuses partenaires, j'en ai eu, au total, pour 39€43 (box + frais de port compris).

Comment ça se passe pour avoir une box ? 
Chaque mois les places sont très limitées car peu de personnes semblent mettre fin à leur abonnement (cependant au printemps le nombre de places devrait augmenter). Du coup c'est un peu la loterie et si le thème vous intéresse je vous conseille fortement de vous inscrire sur la liste d'attente du site, ainsi dès qu'une place se libérera vous recevrez un mail. A noter qu'une fois abonné vous pouvez arrêter à tout moment, sans contraintes, et on a même la possibilité de sauter un mois si le thème ne nous intéresse pas (et ce sans pour autant perdre notre abonnement).
Vous payez votre box le premier jour de chaque mois (à noter que perso j'ai payé ma première box par paypal et que du coup je ne peux pas vous dire comment ça va se passer en mars quand je devrais repayer une nouvelle box) et elle est expédiée aux alentours du 15. Reste plus qu'à attendre. Et attendre. Vraisemblablement c'est assez aléatoire. J'ai vu des copinautes française recevoir leur box de janvier en moins d'une semaine... Et la mienne a mis plus de 10 jours à arriver (pendant une semaine elle n'a pas bougé sur le suivi, je me demandais d'ailleurs si elle allait finir par arriver ^^').
A noter que la box est envoyé des USA par USPS, qu'elle passe sans soucis à la douane, et ça arrive ensuite dans votre boîte aux lettres via la poste.

Trève de blablas... Voici ce que contenait la Owlcrate de Janvier dont le thème était "Fearsome Fairy Tales"

vendredi 2 février 2018

Eliza et ses monstres


Eliza et ses monstres, un roman qui parlera à ceux/celles qui ont grandi/évolué avec/sur internet. Un roman qui une fois de plus met en lumière, avec beaucoup de réalisme, toute une génération qui est plus souvent dépeinte d'un œil négatif. Clairement on voit beaucoup plus d'article sur l'addiction aux jeux vidéos et aux réseaux sociaux que d'articles sur l'incroyable richesse artistique qui prospère en ligne dans les communautés de fans. Néanmoins c'est un univers qui commence à se faire de plus en plus de place en young adult contemporain, notamment avec Fangirl, ou plus récemment avec des romans comme Geekerella (pas sorti en version française), et en tant que personne ayant passé beaucoup de temps à évoluer dans certains fandoms, particulièrement via la fanfiction, cela déclenche un vrai intérêt chez moi.

Eliza est une jeune fille qui partage son temps entre deux vies. Dans la vie réelle c'est une adolescente timide et renfermée, préférant la solitude plutôt que perdre son temps avec des adolescents de son âge avec qui elle n'a rien de commun. Sur internet elle est une personne totalement différente. Créatrice d'un webcomic aux milliers de lecteurs, elle se cache derrière le pseudo de LadyConstellation et peut compter sur deux amis fidèles qui sont les seuls à connaître sa véritable identité. Néanmoins les choses se compliquent pour Eliza lorsque un nouvel élève arrive dans son lycée fait entrer en collision sans le savoir ses deux mondes. Wallace est un des auteurs de fanfictions les plus connus du fandom de La Mer Infernale et une surprenante amitié va se créer entre lui et  Eliza, qu'il prend pour une autre simple fan.

Plusieurs thèmes importants sont abordés au fil des pages et notamment la place et l'importance de l'amitié, même en ligne. Si avant l'arrivée de Wallace Eliza ne se mêle pas à ses pairs, elle a cependant la chance d'avoir deux amis qu'elle a rencontré sur un forum il y a plusieurs années : Emmy et Max. Ce sont deux personnes qui malgré les kilomètres la soutiennent dans la gestion de son webcomic mais également dans sa vie quotidienne et ses tracas d'adolescences. Francesca Zappia montre avec beaucoup de justesse la richesse qui peut se dégager d'amitiés s'étant crée sur une passion commune par des gens qui semble-t-il n'ont pas grand chose en commun. Emmy est une jeune prodige, quatorze ans et déjà à la fac, et Max est un jeune homme d'une vingtaine d'année qui est déjà dans la vie active. Dans la "vraie vie" ils ne se seront peut-être jamais parlé et pourtant en ligne ils ont su créer une amitié et s'apporter beaucoup les uns aux autres grâce à leurs différences.

Bien sûr Francesca Zappia aborde aussi internet sous ses angles les moins reluisants, après tout ce n'est pas pour autant le monde des Bisounours. Eliza va parfois devoir subir la pression de ses lecteurs, être confrontée à des trolls, et bien sûr à l'incompréhension de ses proches. Car, et c'est là qu'on peut parler de conflit des générations (et qu'on peut se rapprocher des articles qu'on lit trop souvent sur les communautés en ligne), les parents d'Eliza, et plus tard ceux de Wallace, sont complètement largués face à ce qui se passe sur internet. Si vous avez déjà eu des amis en ligne en étant adolescent/jeune adulte vous relirez certainement des scènes que vous avez déjà du vivre, notamment le fameux "mais t'es sûr.e que ton ami.e en ligne n'est pas en fait un prédateur" que quiconque ayant déjà évoqué ses amis en ligne avec des personnes plus âgées a sûrement entendu. Et je parle même pas de La Mer Infernale qui pour les parents d'Eliza est un petit hobby qui lui rapporte peut-être quelques dollars alors qu'en fait la jeune femme génère bien assez d'argent pour se payer elle-même ses années universitaires !

Au-delà de cela les personnages d'Eliza et Wallace sont très touchants et assez universels, même si le côté "double vie en ligne" ne vous parle pas forcément vous n'aurez pas de mal à vous attacher à eux. Après, et c'est un peu pour cela que ça n'a pas été un coup de cœur pour moi, je déplore que cette romance soit un peu convenue et se construise une fois de plus sur le même schéma que Fangirl par exemple. A croire qu'il faut absolument qu'une fille qui s'épanoui grâce à une vie en ligne riche finisse par s'ouvrir au monde extérieur en rencontrant un garçon... J'espère que cela ne va pas finir par devenir LE cliché pour tout les romans qui traitent de ce sujet, ce serait dommage que des romans qui proposent des réflexions si réalistes et originales finisse par s'enfermer dans une nouvelle problématique.

Bref j'ai passé un super moment en compagnie de Eliza et ses monstres. Les personnages m'ont beaucoup plus et la sensibilité et intelligence avec lesquelles Francesca Zappia traite son sujet m'a touchée. De plus le roman est jalonné par divers images du webcomic de Eliza, c'est un ajout appréciable et qui apporte une vraie plus-value à l'objet livre (d'ailleurs en cherchant quelques infos, il me semble avoir compris que c'était l'auteure elle-même qui avait dessiné toutes les planches).