Dernières Chroniques


                    

vendredi 17 avril 2015

The Originals, Tome 1 : L'ascension

Titre original : The Originals #1 - The Rise
Éditeur français : Hachette, Collection Black Moon

Ils sont trois frères et sœurs, et ils sont les plus vieux vampires du monde. Après une longue errance, Elijah, Rebekah et Klaus Mikaelson sont de retour à la Nouvelle-Orléans, déterminés à recouvrer le pouvoir qu’ils y exerçaient des siècles plus tôt. La ville, longtemps déchirée par les querelles entre sorcières et loups-garous, voit les deux clans se réconcilier, grâce notamment à une jeune sorcière considérée comme la princesse de cette communauté surnaturelle. Issue de l’union d’un loup-garou et d’une sorcière, Vivianne est promise à un loup-garou pour sceller l’alliance des deux clans. Malgré la désapprobation de son frère et sa sœur, Klaus s’est promis que Vivianne sera sienne, et il est prêt à tout pour y parvenir. Nous sommes en 1722, ils sont les vampires des origines, « The Originals »…

La première question qui vient certainement à l'esprit de tout le monde en voyant ce roman est le rapport avec la série télévisé. Peut-on lire The Originals sans jamais avoir vu un seul épisode de la série dont il est tiré ou du spin-off Vampire Diaries ? Pour moi, la réponse est non. Si je pense que le roman se tient bien sur ses pattes à lui seul, je pense également que s'y lancer sans aucune notion du monde d'origine peut s'avérer compliqué. Après je ne dis pas qu'il faille avoir vu tout les épisodes de The Originals ou Vampire Diaries (d'ailleurs personnellement je regarde The Originals mais pas Vampire Diaries qui est une série que j’abhorre tout particulièrement) pour s'y retrouver, mais il est quand même préférable d'avoir une vague idée de la mythologie de ce monde.

Ainsi si vous comptez lire ce roman, vous avez certainement regardé et apprécié le monde développé dans la série The Originals. Et je dois dire que le roman est une assez bonne valeur ajoutée à ce que l'on peut voir dans la série. En effet, malgré que la série se déroule de nos jours lors du retour des Originaux à la Nouvelle Orléans, l'ensemble est jalonné de flashbacks sur la manière dont ils ont crée leur empire en ce lieu des siècles plus tôt. Néanmoins la série ne montre jamais le tout début de leur arrivée, on les voit très souvent lorsqu'ils sont déjà bien installés, et c'est donc intéressant de voir la façon dont les choses se passaient pour eux alors même qu'ils n'étaient pas encore acceptés par les communautés surnaturelles déjà présentes en ville. De plus cela permet d'éviter que cela soit trop redondant et qu'on ait l'impression de réentendre parler de choses maintes fois vues dans les épisodes. Le roman et la série s'imbriquent donc astucieusement l'un dans l'autre et le fait que l'écriture du livre ait été supervisée par la créatrice de la série permet aussi d'éviter toute incohérence.

Dans L’ascension nous suivons donc Klaus, Rebekah, et Elijah, alors que leur existence est à peine tolérée à la Nouvelle Orléans. La ville arrive tout juste à une trêve au long conflit entre les loups-garous et les sorciers ce qui laisse peu de marge de manœuvre à nos héros. Alors qu'Elijah est bien décidé à acquérir des terres afin de protéger sa famille, Klaus fourre une fois de plus son nez là où il ne le devrait pas et met bien à mal l'équilibre précaire tout juste trouvé de la ville, laissant le soin à Rebekah de trouver des alliés prêts à les aider en cas de guerre. Bref sur le principe on retrouve une fois de plus un Klaus impulsif qui agit sans se soucier des conséquences, conséquences qu'il laissera grand soin à son frère et sa sœur de régler pour lui. Néanmoins pour ma part c'est en ce seul aspect que j'ai retrouvé le Klaus que j'apprécie tant dans la série télévisé. Parce que là où on s'attend à trouver notre Klaus manipulateur, voir sanguinaire, habituel, on se retrouve vite à un fac-similé de Klaus en mode amoureux transit super nunuche. Et je dois dire que ça m'a non seulement déstabilisée, mais en plus agacée. Si voir Klaus dans une situation qui le rend assez différent de ce qu'on connait de lui aurait pu être intéressant, cela l'est beaucoup moins quand la relation amoureuse qui prend tout son temps est si bancale. Je n'ai tout simplement pas compris quel était l'attrait entre Klaus et Vivianne, quand est-ce qu'on était censé croire qu'elle avait commencé à s'intéresser à lui, bref leur histoire était précipitée et sans grandes fondations. Au final on aurait dit un puzzle dont il manquait les pièces les plus cruciales. Il est donc bien compliqué de trouver un quelconque attrait à leur relation et les chapitres en compagnie de Klaus m'ont plus ennuyée qu'autre chose... Ceux qui suivent la série savent pourtant qu'on a du mal à s'ennuyer avec Klaus normalement, d'où ma déception.

Néanmoins, et bien heureusement, j'ai été bien moins déstabilisée par Elijah et Rebekah que j'ai trouvé beaucoup plus fidèles à ce que l'on connait d'eux. Bien sur Elijah, qui de base est assez collé-monté dans la série, peut nous paraître un peu trop prétentieux et antipathique alors qu'on le suit dans sa quête de terres. Pour autant cela n'est pas forcément surprenant car ce sont des traits de caractère qu'on lui connait et qui semblent tout juste plus appuyés qu'à l'ordinaire. Quant à Rebekah elle garde son côté "petite sœur un peu capricieuse" mais cela ne m'a pas gênée plus que ça dans le contexte de l'histoire. J'ai d'ailleurs trouvé que la relation amoureuse qu'elle entretient dans ce tome était beaucoup mieux gérée que celle de Klaus. Tout nous semble beaucoup plus naturel entre Rebekah et son capitaine français et cela nous permet de nous passionner plus facilement pour l'issue de leurs péripéties.

Ainsi mon avis sur L’ascension est un peu mitigé, bien que tendant globalement sur le positif. J'ai apprécié la continuité que le roman offre avec la série que j'apprécie tant et l'idée de voir comment les Originaux ont monté leur empire à la Nouvelle Orléans. Néanmoins j'ai été un peu moins convaincue par le style d'écriture rendu maladroit par une alternance entre les trois héros et dont un effet décousu pas vraiment du plus bel effet découle. Je serais cependant curieuse de suivre le reste des aventures des Originaux à cette époque... en espérant y retrouver le Klaus incisif et sans concession que j'aime tant !

Note : ★★★☆☆


Merci à Betty et aux éditions Hachette pour cet envoi. 

lundi 13 avril 2015

C'est Lundi, que lisez-vous ? #106

Rendez-vous qui consiste à faire le point chaque Lundi sur ses lectures de la semaine passée, ses lectures présentes et ses lectures pour le reste de la semaine. Les liens sont compilés sur le blog de Galleane chaque semaine. 

J'ai été super malade à partir de Mercredi donc mon rythme de lecture en a forcément pris un coup.
Trop beau pour être vrai : Encore un excellent moment avec un roman de Kristan Higgins. J'ai beaucoup ri et ai donc dévoré l'histoire malgré son côté un peu convenu.
Stage Dive #1 - Rock : Sympa mais vraiment sans plus. Le côté rock-star est franchement mal développé, les héros sont pas vraiment attachants, l'histoire est assez plate... Bref ça casse pas trois pattes à un canard mais c'était court et facile à lire, ça m'a donc suffit vu l'état dans lequel j'étais ces deniers jours. Après le petit plus c'est que certains des autres membres du groupe éveillent l'intérêt lorsqu'on les croise dans ce tome donc les suites peuvent s'avérer intéressantes (mais faut vraiment que l'auteure redresse la barre sur le côté rock star ultra célèbres, parce que là on est plus au niveau téléfilm Disney de la rock star).

Forcément vu mon état je n'ai pas pu vraiment avancer Oniria, de même pour Shatter Me en LC avec Orbianna (déjà que le style de l'auteure est pénible en temps normal...). Je dois aussi commencer Enclave #2 en LC avec Elyza mais il est clair que je vais avoir du mal à respecter notre planning les premiers jours.

Si j'arrive à terminer mes lectures en cours ça s'ra déjà bien !

Rappel des articles postés :
[Autre] Ouverture de la FAQ et du concours anniversaire & IMM

Articles à venir : 
Chroniques Livres : Illusions of Fate & Pacte Obscur & Lacrimosa & The Originals

Où me trouver : 

samedi 11 avril 2015

In My Mailbox #54

In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C'est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. Chaque semaine les IMM français sont rassemblés sur le site de LireouMourir.

 Un emprunt médiathèque : Hollow City
Deux SP : Les Petites Reines & Oniria #2. Merci aux éditions Sarbacane et à Betty des éditions Hachette !

Des prêts de mon macaron Lysiane : Roméo & Juliette, Les étoiles de Noss Head #1, Midnight Texas #1, Les Justiciers #2, Francesca Cahill #3 & 4, Les enfants d'Erebus, L'étrange cas de Juliette M., Fais un vœu #2, et Nés à Minuit #4.

lundi 6 avril 2015

C'est Lundi, que lisez-vous ? #105

Rendez-vous qui consiste à faire le point chaque Lundi sur ses lectures de la semaine passée, ses lectures présentes et ses lectures pour le reste de la semaine. Les liens sont compilés sur le blog de Galleane chaque semaine. 

 
THE semaine de lecture. J'étais super motivée et Avril a donc commencé sur les chapeaux de roues !
The Originals : Même si j'ai globalement bien apprécié ma lecture, je reste mitigée sur certains points. J'en reparlerais plus en détail dans ma chronique.
After, Tome 3 - After we fell : Encore une fois les personnages m'exaspèrent mais je ne peux m'empêcher de continuer à découvrir leurs péripéties digne d'une saison des Feux de l'Amour. Le tome fini cependant sur un joli retournement de situation puisqu'on apprend quelque chose sur le passé d'Hardin dont je ne me doutais personnellement pas en lisant les deux premiers tomes. (A noter que ce tome trois en version originale correspond aux tomes trois et quatre en français, donc ma surprise du tome trois correspond à la fin du tome quatre pour vous)
Le Manoir, Tome 3 - Alisandre et le Cercle de Feu : Un tome toujours aussi agréable pour cette série jeunesse décidément bien solide.
KGI, Tome 1 - En Sursis : Les copines parlent si souvent de cette saga que j'étais obligée de tenter le coup, même si à la base le résumé improbable ne m'attirait pas vraiment. Globalement si l'histoire est invraisemblable, c'est quand même un bon premier tome qui se lit tout seul. J'ai passé un bon moment et je lirais avec plaisir les autres tomes compagnons.
Left Drowning : A l'heure où j'écris mon article je n'ai pas encore fini cette lecture mais je pense que la centaine de pages restante ne va pas faire long feu en ce Dimanche après-midi. Néanmoins j'peux vous dire que ma note finale oscillera entre le 5/5 et le coup de cœur selon les surprises qui se cacheront dans ces cent dernières pages. Bref c'est un New Adult très agréable.

J'ai reçu des ENC du tome deux d'Oniria donc je suis en ce moment au Royaume des Rêves en compagnie d'Eliott... et j'adore toujours autant !

Toujours rien de prévu. On verra vers quelles lectures mon humeur des jours à venir m’emmènera :)


Articles à venir : 
Chroniques Livres : Illusions of Fate & Pacte Obscur & Lacrimosa & The Originals

Où me trouver :