Dernières Chroniques

                 

mardi 25 avril 2017

La Séance de Rattrapage #36 || Avril 2017

Un rendez-vous mensuel inspiré de la "Séance Vidéoludique" mise en place par Saefiel. Il s'agit de faire chaque 25 du mois un bilan de nos découvertes ciné, séries et musique. De quoi diversifier un peu nos blogs et parler d'autre chose que de littérature pour une fois !

Les films / DVD

La Trilogie Star Trek (films de SF américain) Je n'avais jamais regardé Star Trek, on est plus fans de Star Wars chez moi, mais sur les conseils d'une amie sur Twitter (poke jumelle) j'ai décidé de regarder le premier. Et le lendemain je me suis enfilé le second. Et le surlendemain le troisième. Bref vous vous doutez donc que j'ai adoré ! D'ailleurs chaque film m'a plus plu que le précédent, c'est vraiment une superbe découverte. ()


Fallen (film fantastique américain) Je savais que ce film avait été tourné il y a un moment mais j'ai été un peu surprise d'apprendre qu'il était sorti y'a des mois dans certains pays étrangers (au point que le DVD y soit déjà dispo)... mais pas aux USA. Je pense que c'était un indice à peine caché du niveau de WTF qu'est cette adaptation. C'est la pire cata que j'ai jamais vu, franchement c'est tellement mauvais que ça en devient distrayant à regarder ! Le plus étonnant c'est que y'a même pas un acteur pour rattraper l'autre, alors que pour avoir notamment vu Jeremy Irvine dans d'autres films je sais qu'il joue bien, ce qui en dit long sur la réalisation et le scénario. Je donne quand même un bon point à certains effets spéciaux, notamment ceux qui donnent naissance aux ailes des anges qui ont un design qui m'a bien plu. (1/5)
La Belle et la Bête (film fantastique américain) Contrairement à beaucoup je n'ai pas été transportée. Le visuel du film ne m'a pas vraiment plu et j'ai trouvé les acteurs très inégaux (j'ai notamment pas du tout apprécié le jeu d'Emma Watson, j'ose le dire). Par contre j'ai trouvé Luke Evans dans le rôle de Gaston génial, j'aurais même voulu le voir plus que ça ! Bref pour moi c'est pas une transposition Disney réussie, j'ai carrément plus apprécié Cendrillon dans le même registre. (3/5)
Ave, César ! (comédie dramatique américaine) Si le manque de structure du film m'a un peu laissée dubitative, ça manque d'une colonne forte au final, j'ai quand même passé un bon moment. J'ai principalement voulu voir ce film pour l'époque à laquelle il se déroule et car il était dans ma "watch list spécial Han Solo", et vu que Alden Ehrenreich y est excellent ça m'a suffit. (4/5)
The Edge of Seventeen (comédie dramatique américaine) J'ai beaucoup aimé ce film qui m'a fait rire et pleurer comme une madeleine à la fois, les acteurs sont tops et même si y'a certains points que j'ai trouvé dommage de ne pas plus développer j'ai passé un excellent moment.  (5/5)

Les séries

Riverdale Saison 1, épisodes 8 à 10 : Chaque vendredi j'attend la sortie d'un nouvel épisode avec impatience et je suis triste de me dire qu'on va bientôt arriver à la fin de saison. ()
Lucifer Saison 1, épisode 3 : J'ai regardé qu'un épisode mais ça reste dans la lignée des deux premiers donc je continuerais la série petit à petit comme prévu. (4/5)
The Night Of Saison 1, épisode 2 : J'ai beaucoup aimé ce second épisode et la scène de la caution m'a trop fait penser à ce qui c'est passé avec l'affaire Adnan Syed (qui avait été développée dans la saison 1 de Serial mais si vous lisez le blog vous devez avoir en entendu parler puisque j'en parle tout le temps 😂). (5/5)


Grey's Anatomy Saison 13, épisodes 17 à 19 : Je m'ennuie et suis définitivement déçue par cette treizième saison. (3/5)
13 Reasons Why Saison 1 complète : Je compte vous en faire un article mais comme beaucoup j'ai été très émue par cette adaptation. (5/5)
Trollhunters Saison 1, épisodes 1 à 5 : Une super petite série animée drôle et prenante, c'est mon petit plaisir des dimanches matins. (5/5)

Pretty Little Liars Saison 7, épisode 11 : On arrive à la fin, ENFIN. N'empêche il reste qu'une dizaine d'épisodes, y'a 7 saisons d'incohérences et des questions sans réponses à résoudre, mais tout ce qui se passe dans cet épisode c'est du vide et leurs habituels imbroglios amoureux dont on se fou. Ça promet (ou pas). (2/5)
Famous in Love Saison 1, épisodes 1 & 2 : Impossible de me faire un réel avis pour le moment car j'ai passé ces deux premiers épisodes à essayer de resituer tout le monde (car en deux épisodes on sait déjà grosso modo que tout le monde a plus ou moins couché avec tout le monde et c'est compliqué à suivre). Par contre ce que je sais déjà c'est que l'actrice principale est vraiment mal castée et ne colle pas du tout au rôle puisqu'elle fait hyper fake alors que le personnage est sensé être frais et loin des stéréotype d'Hollywood ^^' (3/5)

Si vous avez des recommandations de films, séries et/ou musiques, n'hésitez pas à m'en faire part ;)

lundi 24 avril 2017

C'est Lundi, que lisez-vous ? #191

Rendez-vous qui consiste à faire le point chaque Lundi sur ses lectures de la semaine passée, ses lectures présentes et ses lectures pour le reste de la semaine. 
Les liens sont compilés sur le blog de Galleane chaque semaine. 

Petite semaine sur le blog puisque j'ai été bien malade pendant trois jours cette semaine, néanmoins j'ai réussi à caser pas mal de temps de lecture avant de tomber malade et sur la fin donc mon rythme est resté plus que correct ;)
Normal(e) : Un roman contemporain sur le thème du transgénérisme plutôt sympathique. L'histoire m'a semblé assez convenue et sans grandes surprises, néanmoins les personnages sont attachants et le sujet est traité avec beaucoup de sensibilité
Yggdrasil #2 : Pas un coup de cœur comme le premier mais quand même un second tome qui mérite un super 5/5. J'ai particulièrement apprécié la seconde partie et j'ai passé un super chouette moment à lire ce roman, je suis bien contente de ne pas m'être "forcée" à le lire pendant ma panne de lecture car là au moins j'ai pu vraiment l'apprécier à sa juste valeur.
Stephanie Plum #4 : Toujours aussi contente de retrouver la chasseuse de prime la plus poissarde de l'univers et mon chouchou absolu Morelli (je vais tellement pleurer quand je vais arriver aux tomes qui mettent en place le triangle amoureux punaise !).

Je pensais finir Impyrium cette semaine mais puisque j'ai été malade ça m'a décalée, je lis le roman au rythme d'un chapitre par jour, donc il sera lu sans faute cette semaine. Sinon il y a quelques articles de ça je vous disais que je voulais lire plus de non-fiction, je me suis donc attaquée à Adnan's Story : The Search for Truth and Justice after Serial qui parle du cas développé dans la saison 1 du podcast Serial et qui avait été un coup de cœur pour moi.

Cette semaine je lirais sans faute Passenger qui m'avait été choisi comme lecture du mois par mes abonnés Twitter (d'ailleurs Vendredi je remettrais un sondage pour choisir une de mes lectures de Mai ^^)

Chroniques
La Cave

A venir
Cocky Bastard
Yggdrasil #2

Article programmé
Mardi 25 : La Séance de Rattrapage

Où me trouver : 

mercredi 19 avril 2017

La Cave

Titre original : The Cellar
Éditeur français : Hachette. A partir de 16 ans. 400 pages - 18€

Imaginez une maison comme n’importe quelle autre. Dedans, une pièce. Dans cette pièce, une armoire. Derrière cette armoire, une porte. Au-delà de cette porte, des escaliers. Et en bas, une cave. Une cave où sont séquestrées trois filles, Rose, Iris et Violette, soumises à la folie maniaque et meurtrière d’un homme : Trèfle.

Dans une autre maison, dans une ville où il ne se passe jamais rien, Summer mène une vie parfaitement banale. Elle a des parents, un frère, des copines, un petit ami. Mais un soir, sa route croise celle de Trèfle, et Summer ne rentre pas chez elle. Elle se retrouve enfermée dans une cave en compagnie des autres filles et rebaptisée Lilas. Mais contrairement aux autres filles, elle n’est pas prête à accepter son sort jusqu’à faner et dépérir…


La Cave est un thriller à ne pas mettre entre toutes les mains malgré sa publication chez un éditeur spécialisé dans le jeunesse/YA. Clairement en lisant le résumé vous comprendrez que les thèmes abordés et l'ambiance s'annoncent oppressants et glauques, il est donc important de vous demander si vous êtes prêts à vivre ce genre d'expérience avant de vous lancer dans La Cave.

Ceci étant dit, le résumé m'a personnellement interpellée dès les premières lignes. L'histoire m'a d'ailleurs rappelée le film Room, qui est d'ailleurs tiré d'un roman, ou encore certains faits divers qui se sont déroulés ces dernières années. Bref j'étais très intriguée de voir ce que l'auteure allait faire de l'histoire de cette jeune femme kidnappée par un homme déséquilibré à la recherche de son idée déformée de la famille idéale.

Le fait est que nous sommes tout de suite propulsé dans l'ambiance du roman. L'auteure gère vraiment bien l'atmosphère lourde et pesante qui règne dans cette cave où ces quatre jeunes femme, renommée Lilas, Violette, Iris, et Rose, sont forcées de survivre. Comme Lilas, qui est donc kidnappée au début du roman, on apprend les codes de survie de cet endroit sur le tas et surtout on ne sait jamais à quoi s'attendre concernant le caractère instable de Trèfle qui règne tel un roi sur cette "famille".

Le récit est donc fort prenant, malgré un quotidien dans la cave qui à première vu peut sembler répétitif. J'ai particulièrement apprécié les interactions et les liens qui se forment naturellement entre les filles dans cet environnement. Bien sûr il y a certains passages qui sont très durs à lire et c'est particulièrement là qu'un petit "à partir de 15/16 ans" inscrit sur la quatrième de couverture aurait pris tout son sens.

A côté de la survie de Lilas et les autres dans la cave, il y a aussi des chapitres qui suivent d'autres personnages. Tout d'abord on a des passages avec Lewis, le petit ami de Summer/Lilas, et la famille de la jeune femme alors qu'ils sont à sa recherche. Si ce ne sont pas les chapitres les plus intéressants, ils participent à l'horreur de la situation et ne sont donc pas inutiles. Y'a juste un peu de facilité dans ces chapitres et c'est vraiment les seuls qui m'ont parfois fait lever les yeux au ciel. Et puis y'a les chapitres écrits du point de vue de Trèfle qui font eux franchement froids dans le dos, que ce soit ceux qui le suivent sur la période de temps de l'histoire principale ou ceux qui sont des flash-backs de ses premières tentatives pour former sa petite "famille". J'en étais d'ailleurs au point d'attendre avec un mélange d'impatience et crainte les moments où l'auteure nous proposerait un nouveau coup d’œil dans cet esprit totalement tordu.

Ainsi La Cave est une lecture qui m'a totalement captivée et que j'ai effectué quasiment d'une seule traite. On est fasciné par cette histoire qui se déroule sous nos yeux et dont on a une image très claire grâce à une omnisciente due aux différents points de vue. Le phénomène du syndrome de Stockholm est plutôt bien géré et mon seul petit bémol irait à l'aspect "recherche" du récit avec des chapitres suivants Lewis qui m'ont semblé un peu trop tiré par les cheveux sur certains aspect. La Cave est en tout cas une expérience de lecture singulière qui vaut définitivement le détour.

Note : ★★★★★

Merci à Myriam et aux éditions Hachette pour cet envoi.

lundi 17 avril 2017

C'est Lundi, que lisez-vous ? #190

Rendez-vous qui consiste à faire le point chaque Lundi sur ses lectures de la semaine passée, ses lectures présentes et ses lectures pour le reste de la semaine. 
Les liens sont compilés sur le blog de Galleane chaque semaine. 

Une bonne semaine, surtout sachant que mes lectures en cours sont aussi bien entamées et que j'ai réussi à poster deux chroniques/semaine pour la deuxième semaine consécutive.
Close-Up, tome 1 : Chronique en ligne.
Cocky Bastard : Sans avoir été spécialement transportée j'ai tout de même passé un très bon moment (et je suis fan de la chèvre).
La Cave : Je vous en reparle en chronique dans la semaine, le livre sort en librairie mercredi, mais ça a été une super lecture.

J'ai super bien avancé dans Yggdrasil, au point de me dire que je l'aurais terminé dans la semaine (ce qui est un soulagement car j'ai énormément de retard sur cette lecture et c'est quelque chose qui mine de rien me stressait pas mal). Je suis également à la moitié de ma lecture d'Impyrium, que j'aime beaucoup même si je trouve cela assez laborieux par moment. Par contre je n'ai pas eu le temps de continuer Outlander donc il est toujours en pause.

Une fois au moins deux de mes lectures en cours terminées j'attaquerais Passenger.

Chroniques
Close-Up #1
Mosquitoland

A venir
La Cave

Où me trouver : 

vendredi 14 avril 2017

Close-Up - Tome 1 : Indomptable Sandre

Éditeur : Hugo Roman - New Romance

La rumeur dit que la rebelle a de lourds secrets familiaux. On la craint.

Tout le contraire du beau gosse dont la vie paraît simple, déjà tracée.

Pourtant… Une seule provocation de Sandre va suffire à bouleverser leurs vies, pour une incroyable histoire.


Je vais être très honnête avec vous, c'est très mal parti entre ce roman et moi. Après deux chapitres à peine de lus j'étais déjà super agacée et clairement avec Sandre on est pas du tout parti du bon pied. Et même maintenant que j'ai terminé ma lecture j'peux vous dire que j'ai pas vraiment changé d'avis sur certaines attitudes détestables de cette héroïne. Clairement, je vais pas y aller par quatre chemins, après quelques pages j'ai du me rendre à l'évidence que Sandre était une peste et que j'allais être coincée avec elle au moins la moitié du roman, sachant que le reste du temps c'est le point de vue de Josh qui nous est proposé.

 Je peux pas vous dire avec certitude si vous allez avoir autant de mal que moi avec Sandre si vous vous décidez à lire Close-Up, vraisemblablement y'a plein de gens qui ont pas trouvé grand chose à redire sur son attitude. Sauf qu'on a tous un truc qu'on arrive pas à surmonter et qui peuvent nous gâcher une lecture, pour moi c'est les bullies (qu'on appelle les harceleurs, les intimidateurs, voir les brutes en français sauf que clairement ces trois termes ne sont pas des synonymes donc tant qu'on aura pas un terme français pour désigner tout ça ensemble je continuerais à utiliser le terme anglais ← Ceci était mon aparté mise au point pour les éventuels défenseurs de la langue française qui passeraient par là). Alors peut-être que ça vient du fait que j'ai été victime de ce genre de personnes, ou parce que je regardais 13 Reasons Why en parallèle, néanmoins je suis totalement hermétique à toute explication sur pourquoi une personne est gratuitement méchante avec les autres. Pour moi il n'y a AUCUNE excuse valable, et il n'y en aura jamais aucune, à la méchanceté gratuite. Du coup à ma lecture de Close-Up y'a vraiment des moments où j'ai eu envie de claquer son héroïne, peu importe les pseudo excuses présentées pour expliquer son attitude. Autant vous dire que j'étais soulagée de voir que la plupart du livre se déroulait en dehors du milieu scolaire, dans des moments où nos héros étaient en grande partie seuls et où Sandre n'avait personne vers qui projeter son agressivité et son mal-être.

Néanmoins je dois dire que j'ai beaucoup plus apprécié Sandre dans ces moments-là, face à Josh qui la déstabilise au point de faire disparaître son armure de sale peste. D'ailleurs j'ai énormément apprécié le personnage de Josh, beaucoup plus nuancé et « vrai » à mon sens. Si il joue lui aussi un rôle, dicté par des événements compliqué qu'il a vécu, le sien est beaucoup moins désagréable et m'a clairement moins hérissé le poil (pas qu'il ne blesse personne, il n'est pas toujours honnête et trompe sa copine officielle quand même, mais sa façade de garçon parfait est forcément moins toxique). Reste que ce sont deux personnages qui sont beaucoup plus intéressants, profonds, et touchants, lorsqu'ils laissent tomber les faux-semblants et se dévoilent l'un à l'autre.

Cela crée également une dynamique assez intéressante dans leur duo et plutôt originale, je n'ai pas souvenir d'un « couple » semblable dans un autre roman et c'est là toute la force de Close-Up. Leur relation atypique est aussi pleine de réalisme ce qui se traduit par un vocabulaire que certains qualifieront peut-être de trash, néanmoins cela ne m'a personnellement pas gênée et au contraire j'ai trouvé que cela s'imbriquait naturellement avec le contexte et les personnages.

Finalement Indomptable Sandre est un roman qui a su me convaincre malgré mes doutes initiaux. Je pense même que si je n'avais pas autant bloqué sur l'attitude « publique » de l’héroïne j'aurais pu encore plus apprécier cette lecture. Ceci étant dit, il y a une vraie évolution chez le personnage dans ce premier tome et je suis donc très curieuse de la retrouver plus forte et mature dans Inoubliable Josh. En fin de compte ce roman a été pour moi la preuve concrète que même quand on accroche mal à un roman ou à un personnage, ça vaut parfois le coup de persister.

Note :  ★★☆ 

Le tome suivant, ainsi qu'un troisième tome compagnon, sont déjà sortis.

Merci à Déborah et aux éditions Hugo pour cet envoi.