Dernières Chroniques

                 

lundi 8 avril 2013

Bloodlines - Tome 2 : The Golden Lily

(Lu en Anglais)
Éditeur Français : Castelmore, sortie inconnue (sûrement rentrée/fin 2013)

Sydney Sage est une Alchimiste, un groupe d'humains qui baignent dans la magie et servent de pont entre les mondes des humains et des vampires. Ils protègent les secrets des vampires, et les vies des humains.

Sydney adorerait aller à l'Université, mais à la place elle a été envoyée dans un internat chic de Palm Springs en Californie avec la tâche de protéger la princesse Moroi Jill Dragomir des assassins qui veulent plonger la cour Moroi en guerre civile. Autrefois en disgrâce, Sydney est maintenant encensée pour sa loyauté et obéissance, et est présentée comme le modèle d'une Alchimiste exemplaire.

Mais au plus elle se rapproche de Jill, Eddie, et surtout Adrian, au plus elle se met à questionner ses vielles croyances d'Alchimiste, son idée de la famille, et ce que signifie vraiment le sentiment d'appartenir à quelque chose. Son monde se complique encore plus lorsqu'une expérimentation magique montre que Sydney pourrait détenir la clé empêchant de devenir Strigoi, les plus féroces vampires qui ne meurent pas. Mais c'est la peur d'être spéciale, magique, puissante, qui l'effraie plus que tout. Sa nouvelle romance avec Brayden, un garçon intelligent et mignon qui semble être sa parfaite moitié sur tous les points, la trouble tout autant. Cependant, aussi parfait que Brayden semble l'être, Sydney se retrouve attirée par quelqu'un d'autre. Quelqu'un qui lui est interdit.

Lorsqu'un choquant secret menace de déchirer le monde vampire, les loyautés de Sydney sont soudainement testées plus qu'elles ne l'ont jamais été. Elle se demande comment elle est supposée créer un équilibre entre les principes et dogmes qui lui ont été enseignés, et ce que ses instincts lui disent à présent.

Doit-elle faire confiance aux Alchimistes ou à son cœur ?
(Traduction personnelle)

Mon avis :

Alors que j'avais adoré le premier tome, je dirais que mon avis sur ce second tome est très mitigé.

D'un côté le monde de Richelle Mead est toujours si riche et agréable à retrouver. Avec l'univers de Alchimistes mis plus en avant on découvre de nouveaux aspects à ce monde qu'on suit depuis huit tomes maintenant, ce qui promet des choses intéressantes pour les tomes suivants (si c'est exploité par Richelle Mead car je me demande de plus en plus où elle va avec cette série, mais j'y reviendrais plus tard).

Cependant il y a beaucoup de choses qui m'ont gênée dans The Golden Lily et c'est malheureusement ce qui a prédominé dans cette lecture. Tout d'abord le suspens n'est pas exactement au rendez-vous. Si dans le premier tome on résout l'intrigue rapidement, dans ce second tome on voit venir les choses assez clairement dès les premiers chapitres ce qui est bien dommage... Alors oui c'est super intéressant de voir tous pleins de petits aspects assez nouveau, mais franchement ça ne suffit pas quand on connaît d'avance tous les "rebondissements" et du coup on s’ennuie bien vite dans cette lecture.

D'autant plus que les relations amoureuses entre les personnages ne viennent pas sauver la sauce, bien au contraire. Prévisibles et envahissantes, elles prennent beaucoup de place pour pas grand chose dans ce tome jusqu'à en faire perdre de leur éclat à certains personnages. Franchement à certains moment j'avais l'impression d'être dans un épisode de 90210 car les "intrigues" amoureuses sont un peu niveau collège, en mode "Elle m'aime bien mais moi j'aime bidule qui aime machin, sauf que machin t'aime bien toi et que toi tu préfères trucmuche". Et sachez que j'exagère à peine malheureusement. J'attendais vraiment mieux de Richelle Mead et pour être franche ça m'a très nettement soûlée  Surtout que Adrian perd tout son éclat et ce qui faisait son personnage dans VA au milieu de ces imbroglio amoureux... J'ai passé toute ma lecture à prier pour que le vrai Adrian Ivashkov, tel qu'on le connait et l'apprécie, face son retour mais malgré quelques petits moments qui m'ont donnés un maigre espoir, il est resté aux abonnés absents. Sydney quant à elle ne risque pas de sauver les meubles pour moi car j'ai très franchement eu du mal à la supporter à certains moments. Si le fait qu'elle soit si différente de Rose ait été un vrai bol d'air frais dans le tome 1, dans celui-ci c'est une vraie faiblesse qui est particulièrement mise en lumière par la pauvreté de l'intrigue.

Au final j'ai toujours autant apprécié de retrouver l'univers et les personnages, mais je garde un goût amer de cette lecture. J’espérais sincèrement que Richelle Mead se concentrerait plus sur l'histoire car il y a des choses vraiment intéressantes qui se passent qui mériteraient nettement plus d'attention et de développement que de savoir qui aime qui... J'ai bien peur que la série des Bloodlines s'arrête très vite pour moi car malgré que je n'ai pas encore lu le tome 3, les échos que j'en ai eu me font presque peur et laissent penser que les choses s'aggravent encore plus pour cette saga qui partait pourtant bien.

Note : ★★☆☆☆ (2.5)

3 commentaires:

  1. Oh dommage j'ai bien aimé moi ^^
    du coup tu ,ne liras pas le tome 3 ? ^^

    RépondreSupprimer