Dernières Chroniques

                 

jeudi 18 avril 2013

Élixir, Tome 1

Éditeur Français : Michel Lafon

Alors qu’il enquêtait sur un mystérieux élixir, le père de Clea disparaît soudainement. Anéantie, la jeune fille se réfugie dans une passion qui l’anime depuis toujours : la photographie. Quand elle rentre du carnaval de Rio avec son meilleur ami, elle fait une inquiétante découverte : les photos qu’elle prend depuis son plus jeune âge laissent apparaître la silhouette d’un étrange inconnu. Le jour où le destin l’amène à croiser le chemin de ce jeune homme, elle est troublée par la puissante attirance qu’elle ressent pour lui. Ensemble, ils décident de lever le voile sur la disparition du père de Clea, tentant de percer le secret, vieux de plusieurs siècles, de leurs liens si intenses… Pris au piège dans un dangereux triangle amoureux, ils sont condamnés à parcourir le temps pour démêler les zones obscures de leur passé, sauver leurs vies présentes… et futures.

Mon avis :


La première chose qui m'a gênée avec ce roman, c'est le style d'écriture. Alors je ne sais pas si c'est dû à la traduction ou si c'est la même chose en version originale, mais je l'ai trouvé très laborieux et franchement pas entraînant. Il m'a donc été assez difficile de me plonger dans l'histoire en grosse partie à cause de ça et c'est bien dommage. Surtout qu'en plus d'avoir un style laborieux, tout le roman est très survolé. On apprend pas franchement à connaître les personnages et l'histoire n'est pas du tout approfondie. Les choses se passent très vite et si ça a l'avantage de ne pas nous laisser le temps de nous ennuyer, ça rend les rebondissements et diverses actions assez dures à avaler. 

L’héroïne, Clea, manque clairement de personnalité, et je n'en rajouterais pas sur les deux personnages masculins, Ben et Sage, qui n'en ont tout simplement aucune. Je les ai trouvé tous les deux suprêmement fades et inintéressants au possible. Il n'y a donc aucun phénomène d'identification ou d'empathie qui se déclenche chez le lecteur et il est par le fait très compliqué de ressentir un véritable intérêt pour ces personnages et leurs aventures.

Et pour finir, la chose qui m'a le plus gênée est la flagrante ressemblance entre cette histoire et deux autres livres : Éternels de Alyson Noël et Damnés de Lauren Kate. N'étant pas particulièrement fans de ces deux sagas, même si j'apprécie quand même bien Éternels, me retrouver avec le même type d'intrigue m'a un peu blasée. C'est vraiment dommage car en plus d'être décevant, Élixir n'a donc même pas une certaine forme d'originalité dans sa trame. 

Je suis donc bien contente d'avoir acquis ce roman lors des Ventes Privées Michel Lafon et de l'avoir ainsi payé une misère car ce serait vraiment 15.95€ qui me seraient restés au travers de la gorge. Pour conclure, se fut une véritable déception et je ne lirais certainement pas la suite. A noter au passage que l'éditeur français ne compte apparemment pas continuer la trilogie et que les suites, Devoted et True, ne seront disponibles que pour ceux qui lisent en anglais.

Note : ★★☆☆☆

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire