Dernières Chroniques

                 

mardi 10 septembre 2013

A comme Aujourd'hui

(lu en VO)
Titre original : Every Day
Éditeur Français : Editions des Grandes Personnes. Sortie le 12 Septembre 2013.

Chaque matin, A se réveille dans un corps différent, dans une nouvelle vie, et ne dispose d'aucun moyen de savoir où et « qui » sera son hôte. Une seule chose est sûre : il n'empruntera cette identité que le temps d'une journée. Aussi incroyable que cela paraisse, A a accepté cet état de fait, et a même établi plusieurs règles qui régissent son existence singulière : ne pas s'attacher ; ne pas se faire remarquer ; ne jamais s'immiscer dans la vie de l'autre. Des préceptes qui resteront les siens jusqu'à ce qu'il se réveille dans le corps de Justin, 16 ans, et qu'il fasse la connaissance de Rhiannon, sa petite amie. Dès lors, plus question de subir sans intervenir. Car A vient de croiser quelqu'un qu'il ne peut laisser derrière lui, ce jour-là, le suivant, jour après jour…

Une romance captivante, qui tente de décrypter ce sentiment complexe qu'est l'amour, à travers le destin de ces deux héros que tout semble vouloir séparer. Ou comment parvenir à aimer lorsque l'on est condamné à ne vivre qu'au présent…

Mon avis : 

A comme Aujourd'hui est un roman qui a beaucoup fait parler de lui outre-Atlantique. Je ne compte d'ailleurs plus le nombre de fois où je l'ai croisé sur Goodreads ou des blogs. Bref le consensus général est que c'est un immense coup de cœur pour tout le monde... Il faut croire qu'une fois de plus je ne suis décidément pas tout le monde. Pas que je n'ai pas aimé ma lecture, mais simplement car il y a des détails qui m'ont énormément gênée. Et tout ça fait qu'il m'est très difficile d'écrire cette chronique de manière cohérente. J'ai donc décidé que pour une fois je découperais mon avis en deux parties bien distinctes : le bien et le reste.

Ce qui m'a plu : Le point le plus intéressant de ce roman est très certainement l'originalité de l'intrigue et ce que cela apporte au récit. En effet, la particularité de A à se réveiller chaque jour dans un nouveau corps permet d'explorer des dizaines d'univers différents. David Levithan montre par ce biais différents principes d'éducation et différents problèmes adolescents. C'est particulièrement malin de sa part lorsqu'on connait la propension des adolescents à juger au premier coup d’œil et l'incompréhension souvent ambiante face à la différence. Grâce à la particularité de A, l'auteur nous montre donc ce qui se passe derrière les portes de toutes ces familles et les grosses différences pouvant exister dans la vie d'adolescents en surface semblables. J'ai également particulièrement apprécié les plongés vers des problèmes bien plus graves comme la maltraitance, l'obésité, ou bien le suicide. Le style d'écriture de David Levithan a particulièrement bien servi ces problèmes qui touchent plus d'un adolescent et sur lesquels les gens ferment bien trop souvent les yeux, quand la faute n'est pas carrément rejetée sur les adolescents eux-même. Cela m'amènera au second point positif de l'histoire qui est le style d'écriture de David Levithan qui est très agréable à lire. Il y a beaucoup de nuance dans ses mots et beaucoup de simplicité, et également beaucoup de conviction sans que cela devienne pour autant une leçon de morale. David Levithan nous offre des possibilités et des réflexions mais n'essaie jamais de nous les imposer. C'est très agréable pour le lecteur et n'en rend la lecture que plus appréciable.

Ce qui m'a moins plu : L'histoire d'amour. Voilà, c'est dit. J'ai eu énormément de mal à croire et m'intéresser à l'histoire entre A et Rhiannon... Dès le départ je n'ai pas forcément compris en quoi cette dernière était si spéciale et ce qui poussait A à changer toutes ses règles pour elle. Même si je suis consciente qu'on ne remarque pas forcément tout ce que les gens voient chez la personne aimée, David Levithan n'a pas du tout réussi à me faire intégrer que A voyait réellement quelque chose chez Rhiannon et ce que cela pouvait être. Le début de leur histoire m'a tout de suite semblé assez bancale, et ça a été loin de s'arranger avec le temps. Au fil de leur rapprochement, j'étais de plus en plus déroutée par les deux personnages et y'a certains moments que j'ai trouvé limite glauques. Il y a particulièrement une journée un peu particulière au milieu du roman, dont je ne dirais pas grand chose mais ceux qui ont lu le roman sauront sûrement de laquelle je parle, qui criait STALKER et PSYCHOPATHE haut et fort. Sur le coup ça m'a mise super mal à l'aise et j'aurais fortement conseillé à A d'aller voir un psy parce que déjà qu'il était en bonne voix vers stalker-land depuis qu'il avait rencontré Rhiannon, ce jour-là il s’aventurait carrément vers futur-sociopathe-land...
Hebergeur d'image
Ensuite dans mes points positifs je parlais des réflexions et leçons bien distillées par David Levithan tout au long de ce roman, et parmi celui il y a la réflexion sur l'importance du physique dans la vie sociale. D'un côté on a A qui pense que le physique n'a pas grande importance et qui craque pour le gros cliché de la fille qui est superbe mais n'en a aucune idée telle une version live d'une chanson de One Direction (NB : Heureusement que y'a Divergent et Four pour dire à Tris des trucs du genre "Non t'es moche mais jt'aime bien quand même" hein, parce que bonjour le gros cliché récurrent de la lecture YA !). Et de l'autre y'a Rhiannon qui a quand même du mal à ne pas être superficielle. Rien de mal à ça me direz-vous. Déjà qu'elle accepte sans trop rechigner qu'une entité inconnu qui change de corps tous les jours soit amoureux d'elle, elle peut bien froncer les sourcils lorsqu'il essaie de la draguer alors qu'il occupe le corps d'une fille ou d'un ado obèse non ?! Sauf que ça aide pas le cas de la romance une fois de plus. Personnellement ça m'a un peu agacée, j'avais pas forcément envie de m'emballer pour le pseudo couple de Monsieur Stalker et Madame Cliché alors qu'on essai de nous vendre sur la couverture que le livre tente de décrypter le sentiment complexe qu'est l'amour...

En conclusion A comme Aujourd'hui reste un bon roman à lire, ne serait-ce que pour le style d'écriture et les réflexions amenés par son auteur. Les intrigues de fonds sont bien plus agréables que la principale qui elle souffre de personnages principaux pas franchement engageants et de situations alambiquées. A noter également qu'il faut s'aventurer dans cette lecture vraiment pour les réflexions proposées et non pour suivre un récit fantastique qui risquerait de vous manquer pas son absence de dimension et d'explications. Si pour ma part les personnages ont obscurci mon appréciation du récit, je lirais avec plaisir d'autres romans de David Levithan ne serait-ce que pour retrouver ce style d'écriture qui lui est propre.

Note : ★★★★☆

7 commentaires:

  1. Je lis pas ta chronique parce que je pense que je vais le lire bientôt, alors je reviendrais quand je l'aurais lu :3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Normalement y'a pas de spoilers, j'essaie de les éviter au maximum, mais si tu veux garder la surprise à 100% autant attendre :) J'ai hâte de voir ce que tu vas en penser en tout cas ^^

      Supprimer
    2. Je devrais le lire soit pour la fin du mois, soit en octobre (JE FAIS UN CHALLENGE 100% VO TU COMRPENDS!)

      Supprimer
    3. Aaaah un Challenge 100% VO \o/ C'est le top du challenge ça :P

      Supprimer
    4. OUI! October is going to be amazing

      Supprimer
  2. J'ai bien envie de le lire, du coup je fais comme Bookish je n'ai pas lu ta chronique et j'y reviendrais quand j'aurais enfin mis mon nez dedans.
    I WILL BE BACK !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère qu'il te plaira si tu le lis alors <3
      I'll be waiting ;)

      Supprimer