Dernières Chroniques

                 

samedi 14 septembre 2013

Beautiful Stranger

(lu en vo)
Éditeur Français : Hugo & Cie, collection Hugo Roman. Sortie le 10 Octobre 2013.

En rompant avec son petit ami infidèle, et filant s’installer à New York, Sara Dillon a décidé de reprendre sa vie en main. Nouveau travail, nouvelle vie et nouvelle attitude : les hommes c’est fini, au moins pour une relation durable. À peine arrivée, elle va pourtant tomber sur un superbe spécimen masculin d’origine britannique, Max Stella. Max Stella est connu du tout New York pour son amour des femmes. Des femmes, jamais une seule n’a su le retenir. Jusqu’à Sara, et les photos coquines qu’elle le laisse prendre d’elle, il ne s’était jamais posé la question de construire un couple. Face au charme viril de Max, Sara sait que finalement elle ne renoncera pas à tous les plaisirs que les hommes peuvent lui offrir...

Mon avis : 

I was ready to start over as a comet: refuel, reignite, and burn across the sky.

Puisque je ne bloguais pas encore lors de ma lecture de Beautiful Bastard, je me sens un peu obligée de revenir dessus et dirais donc simplement que ça n'avait pas été un coup de cœur. Je l'avais lu de manière assez rapide sans que je n'accroche vraiment car les personnages ne m'intéressaient pas plus que ça. J'aime bien Bennett et Chloe mais c'était quand même deux têtes de cochons qui deviennent vite fatigants ! Cependant ça n'a pas du tout été la même chose avec ce second tome, Beautiful Stranger, que j'ai beaucoup apprécié. 

La principale chose qui a fait que j'ai passé un si bon moment lors de cette lecture fut les deux héros : Sara et Max. On connaissait Sara du premier tome où elle se trouvait être amie avec Chloe, et avec ce qu'on savait d'elle je ne m'attendais pas forcément à grand chose. Il faut dire qu'elle semblait assez réservée et passive alors que personnellement je préfère les héroïnes avec un certain caractère. J'ai cependant été agréablement surprise par son évolution. Sara part vraiment dans l'optique de reprendre sa vie en main en recommençant tout à New-York après avoir (enfin) largué son imbuvable fiancé, Andy, et elle s'affirme donc bien plus que ce que ne j'aurais pu imaginer. Sur son chemin elle croise Max, que ceux qui ont lu Beautiful Bitch reconnaîtrons rapidement (d'ailleurs je trouve dommage que les événements de Beautiful Bitch soient pris en compte sans pour autant que les auteures ne reviennent dessus, ceux qui ne l'auront pas lu risquent d'être un peu confus). Et ce Max... Autant Bennett m'avait laissée de marbre car je ne suis pas fan du côté control-freak, autant c'est loin d'avoir été le cas pour monsieur Max le British. Il est très attachant et je vous défie de ne pas craquer ! En plus il est anglais et y'a pas à dire, même sur papier ça rend super bien #teambritishguys.

Concernant le côté érotique du roman, on reste grossièrement dans le même schéma que le premier tome. Max collectionne les photos en lieu et place des petites culottes de Bennett, et la relation se bâti autour du voyeurisme opposé au angry sex qui était la marque de fabrique du couple de Beautiful Bastard. Les auteures évitent cependant toujours la vulgarité et il n'y a pas eu de vocabulaire que j'ai trouvé particulièrement choquant (du moins dans cette version originale, j'espère que ça rendra dans la traduction quand même). Les péripéties de nos personnages restent quant à elles assez convenues, surtout sur la fin où les événements qui se produisent étaient visibles à des kilomètres tel un gratte-ciel en plein désert. J'apporterais cependant un certain bémol au côté un peu exagéré de ces dernières. En effet les médias sont très présents et je me demande sincèrement si un entrepreneur affolerait autant les paparazzis New-Yorkais comme c'est le cas de Max dans le roman. Un peu plus et on pourrait penser qu'il est star de cinéma et non un simple homme d'affaire ce qui m'a donc un peu semblé hors proportion.

En conclusion Beautiful Stranger rempli complètement les attentes que l'on peut avoir avec un récit sympathique et sexy. Le roman se lit très vite, avec beaucoup de facilité et on passe un relativement bon moment avec deux héros supers attachants. J'attend avec un peu d'appréhension le troisième tome qui mettre en lumière Will, qui se trouve être le plus proche ami de Max. J'me demande si monsieur Will saura détrôner monsieur Sexy British... les paris sont lancés !

Note : ★★★★☆

3 commentaires:

  1. Je n'ai pas lu Beautiful Bastard, j'ai trop peur de l'effet 50 shades en fait...
    Mais avec ce que tu dis alors peut être que je m'y mettrais histoire de me faire mon idée sur ces deux premiers tomes ^_^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Disons que ça reste de la romance érotique mais que c'est moins pénible que 50 Shades. C'est pas tourné BDSM et l’héroïne (que ce soit dans le tome 1 ou celui-ci) n'est jamais aussi cruche et pénible qu'Ana. Après ça reste sympa comme lecture ^^

      Supprimer
  2. J'ai totalement adoré ce tome là! Tu viens de m'apprendre quelque chose en disant que c'est Will qui sera à l'honneur dans le prochain, je suis sur qu'il sera à la hauteur, il m'a semblé très prometteur ;)

    RépondreSupprimer