Dernières Chroniques

                 

jeudi 30 janvier 2014

Le Manoir - Tome 1 : Liam & la carte d'éternité

Éditeur  : Bayard Jeunesse

Après une grave maladie, Liam, 15 ans, est envoyé en convalescence dans un manoir isolé. Cette maison de repos, où il n'y a ni téléphone ni électricité, semble aussi abriter une section psychiatrique. En effet, l'un des pensionnaires se prend pour Léonidas, roi de Sparte ; un autre pour un pirate ; une jeune fille s'habille comme au Moyen Âge et une autre comme au XIXe siècle. Liam apprend enfin que des malades dangereux sont enfermés dans une pièce secrète de la maison. Il cherche à s'enfuir du manoir, sans succès. Il renonce finalement à ce projet, d'autant qu'il a sympathisé avec Cléa, une jeune fille de son âge, qui semble profondément triste, mais saine d'esprit. Un jour, le garçon découvre dans le bureau du directeur du manoir une "carte d'éternité". Sur cet écran géant, on voit en temps réel ce qui se passe partout dans le monde. Liam est le seul à pouvoir remonter le temps en agissant sur cette carte. Il va ainsi aider plusieurs pensionnaires à résoudre le problème qui les retient au manoir…
(A noter que j'ai supprimé une phrase du résumé que je trouvais bien trop révélatrice.)

Mon avis : 

Le Manoir est un roman jeunesse français et un plutôt très bon avec ça ! Si on peut souvent reprocher au romans du genre d'être un peu trop superficiels, c'est un défaut qui ne gène en aucun cas et n'entre d'ailleurs même pas en considération ici. De quoi se réconcilier avec la littérature jeunesse !

Liam, quinze ans, est envoyé dans un étrange centre de convalescence après une longue et grave maladie. Le jeune homme est rapidement interpellé par l'étrangeté des lieux, lieux où sont interdit tout objets électroniques et où d'ailleurs l'électricité n'est tout simplement pas présente. Si l'endroit n'était déjà pas assez étrange comme cela, le personnel est élusif et les pensionnaires semblent tout droit échappés d'un asile de fous ! Ils semblent tous être persuadés d'êtres de différentes époques et Liam a la très nette impression d'être la seule personne saine de l'établissement jusqu'à l'arrivée de Cléa, une jeune fille de son âge qui semble avoir été traumatisée par un événement sordide. Le jeune homme devient de plus en plus décidé à découvrir les secrets que cachent le manoir et à aider les autres pensionnaires à sortir de cet endroit...

Liam est un héros très sympathique et envers lequel on ressent très rapidement beaucoup d'empathie. Si le jeune homme peut parfois sembler un peu immature, je lui ai très naturellement pardonné ces quelques moments. Je pense que le fait d'avoir été si longtemps à l'écart de toute socialisation rapport à ses ennuis de santé a du beaucoup jouer sur ce point-ci. Cléa m'est quant à elle resté un peu plus distante, principalement car il est compliqué pour elle de s'ouvrir aux autres et à Liam. Encore une fois on lui pardonne cette certaine froideur apparente puisqu'il est assez évident que les événements qui ont menées à son admission au Manoir n'y sont pas étrangers. Cependant cela érige une certaine barrière entre le lecteur et elle, même si cela finit par servir l'histoire et qu'il sera donc très intéressant de suivre le second tome par son regard. A côté de ces deux personnages qui semblent être les plus importants, j'ai adoré découvrir les divers pensionnaires de cette institution pour la moins spéciale. Ils sont tous hauts en couleurs, venant d'horizons divers et variés, ce qui apporte inexorablement un vrai plus au récit. De ces personnages dit secondaire, j'ai particulièrement apprécié Léo qui m'a beaucoup marquée et que j'espère revoir encore plus dans la suite. 

Le style de l'auteur est quant à lui simple et agréable. L'intrigue commence dès le premier chapitre et nous sommes donc plongés au cœur du sujet plus que rapidement. Les pages se tournent de manière très naturelle et la fin du roman est très touchante malgré que la plupart des révélations essentielles au récit ne soient pas de grandes surprises pour le lecteur. En effet il est assez évident de deviner quels sont les éléments surnaturels à l'oeuvre et nous ne sommes que peu surpris sur ce point. Les moments de surprises se trouvent donc en périphéries du cœur du récit et c'est principalement là que ce trouvent les éléments émouvants (notamment la révélation sur l'énigme autour de la valise de Liam).

En conclusion si Liam et la carte d'éternité est un roman jeunesse sans grandes surprises, les personnages et l'intrigue sont originaux et prenants. On passe un très bon moment et une fois le roman terminé on a qu'une envie : attaquer le second volet et connaître la suite des aventures de Liam, Cléa et les autres ! 

Note : ★★★★☆

4 commentaires:

  1. j'ai un peu honte je l'avoue mais je ne lis pas beaucoup de livres Français à cause du prix mais celui ci me donne vraiment envie et j'avoue que je suis assez curieuse de le découvrir!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprend tout à fait ! J'en lisais peu également car la plupart sont édités chez des "petites" maisons d'éditions et chaque roman frôle les 20€ :/ Pour ce roman en particulier, c'est édité chez Bayard donc du coup le prix est égal à un roman étranger (13 €) :)

      Supprimer
  2. Hmmm ça a l'air sympathique. Je vais peut être le mettre dans ma WL parce que j'aime bien l'idée générale du roman :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu as l'occasion, c'est un très bon roman à lire. Sans prise de tête et agréable :)

      Supprimer