Dernières Chroniques

                 

mardi 11 mars 2014

Il était fait pour moi

Titre original : When you were mine
Editeur Français : Hachette Jeunesse, Collection Bloom

Shakespeare n’a rien compris. Son chef d’œuvre le plus connu ? Complètement à côté de la plaque. Vous voyez bien de quoi je parle, Roméo et Juliette. Cette histoire ne parle pas seulement d’amour. C’est avant tout un drame. Qui a fait des morts. D’ailleurs, ça n’était pas censé se finir comme ça. Si vous lisez attentivement, vous vous apercevrez qu’il y avait déjà quelqu’un dans le tableau avant que Juliette n’arrive. Quelqu’un que Roméo aimait beaucoup. Elle s’appelait Rosaline. De l’avis général, Roméo et Juliette, aveuglés par leur passion, ont été les malheureuses victimes du destin. C’est faux. Juliette n’avait rien d’une douce et innocente jeune fille torturée par la fatalité. Elle savait exactement ce qu’elle faisait. Et Roméo ? Roméo avait déjà une âme sœur, moi. Il était fait pour moi. C’est avec moi qu’il aurait passé le reste de l’éternité si elle n’était pas venue me le prendre. Peut-être qu’alors la catastrophe aurait été évitée. Peut-être qu’ils seraient encore vivants. 

Et si la plus grande histoire d’amour jamais contée n’était pas la bonne ?

Mon avis : 

La première chose que je voudrais éclaircir concernant ce roman concerne son lien avec Roméo & Juliette. En effet le lien avec l'oeuvre de Shakespeare est très léger et se concentre surtout sur les événements tragiques et les noms de certains des personnages. Nous sommes donc dans une adaptation/réécriture moderne qui nous offre un livre Young Adult plutôt basique. Que vous aimiez l'oeuvre originale ou non n'a donc pas grande importance. Ce roman se doit donc d'être appréhendé comme un Young Adult contemporain et rien de plus grandiloquent.

L’héroïne du roman, Rosaline, est un personnage d'emblée assez attachant. Elle est assez en retrait et a du mal s'affirmer auprès de ses amies qui ont des caractères et identités beaucoup plus forts qu'elle. Elle reste donc une héroïne assez discrète et classique, ce qui cependant permet de créer un bon contraste avec son entourage. En effet ses deux meilleures amies, Charlie et Olivia, sont bien assez excentriques à elles deux. Si Rosaline avait été aussi haute en couleur elle-même, leur trio serait sûrement très rapidement devenu insupportable, alors que dans la configuration du roman on a la place d'apprécier Charlie et Olivia. Si les deux jeunes femmes ont leurs défauts, tout comme Rosaline, elles s'avèrent être des amies en or et c'est une qualité des plus appréciable.

Juliette et Rob, le Roméo de l'histoire donc, sont quant à eux détestables. Rob particulièrement d'ailleurs. Je ne veux pas partager de spoiler sur le déroulement de l'histoire mais il va vraiment de mauvaise décision en mauvaise décision. Sincèrement je ne lui ai trouvé aucune qualité rédemptrice et si il peut paraître sympathique au tout début du roman, il devient insupportable dès que Juliette fait son entrée. Cette dernière n'est d'ailleurs pas en reste et ne donne le rendu que d'une adolescente pourrie gâtée et capricieuse. Il est donc très facile de compatir avec Rosaline face aux événements dont ces deux-là sont responsables, d'autant plus que pour une fois l’héroïne ne se contente pas de maudire "l'autre fille". Rosaline ne laisse pas Rob se soustraire à ses responsabilités et est donc totalement consciente qu'il a sa part de faute. J'ai apprécié que pour une fois "l'autre fille" ne soit pas "vilainisé" face au pauvre garçon innocent piégé par cette vile tentatrice. Non parce que soyons lucides cinq minutes, le mâle n'est pas forcément sans cerveau et innocent tel un agneau !

Le niveau masculin est cependant plutôt bien relevé par le personnage de Len. Malheureusement il n'est qu'un personnage secondaire, qu'on voit peu, mais il m'a plu d’emblée par son originalité et j'aurais réellement aimé le voir encore plus. Je comprend cependant qu'il n'ai pas eu une place plus importante, après-tout le livre est sensé se concentrer sur le triangle inspiré de Shakespeare Rosaline/Rob/Juliette, mais quelques petits chapitres de plus sur la fin auraient été loin de me déranger...

Au-delà des personnages, l'histoire m'a plutôt plu. Si le roman reste un Young Adult assez classique, il y a des moments qui m'ont beaucoup touché malgré qu'ils soient parfois en dehors de la trame principale. Le tout est plutôt bien servi par une fin assez ouverte qui marche totalement dans la configuration du roman. Rebecca Serle a réellement su trouver la fin la plus juste et intéressante à son roman ce qui est toujours un très bon point.

Il était fait pour moi est donc un roman Young Adult très sympathique. Les personnages sont intéressants, du moins Rosaline l'est, et on passe un très bon moment. Le style de l'auteur est simple mais efficace et la fin est tout à fait satisfaisante. En somme, une lecture bien agréable !

Note : ★★★★☆

12 commentaires:

  1. Dommage qu'il n'y ait pas plus de rapprochement avec l'oeuvre de Shakespeare, c'est pour ça que le livre m'attirait.. Enfin, merci pour ton avis ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je m'attendais à plus également, mais au final c'est vrai que c'est une réinterprétation donc l'auteure peut se permettre beaucoup de liberté (comme c'est le cas ici).

      Supprimer
  2. Eeeh c'est presque injuste ! Le résumé nous vend une adaptation de Romeo&Juliette.. Vu ton introduction d'avis de lecture, y a du mensonge dans l'air. En fait c'est un triangle amoureux avec des personnages aux même noms que les héros de l'oeuvre de Shakespeare ? Ton avis m'a semblé un peu mitigé, mais je tenterai à l'occasion (il est dans ma PAL > me suis fait avoir par le marketing Roméo&Juliette)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un peu ça. Au final à part les noms et le fait que les familles aient un différent, on colle pas forcément à l'oeuvre originale. Il suffirait de changer les prénoms de Rosaline et Juliette et personne ne ferait le rapprochement :/ Mais sinon en tant que livre Young Adult basique il est plutôt sympa :)

      Supprimer
  3. J'hésite beaucoup à le lire, car j'ai peur d'être déçue par le peu de lien bave Roméo et Juliette.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu cherche une réécriture forte de Romeo et Juliette tu risques en effet d'être déçue. Mieux vaut le lire comme un Young Adult contemporain normal :)

      Supprimer
  4. Il me tente sans plus mais il a quand même l'air sympa. Dommage si le lien n'est pas très présent face au résumé du livre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je m'attendais à ce que ce soit beaucoup plus marqué, mais après c'est un contemporain qui se passe au lycée donc dur de réellement rester proche de l'original :/

      Supprimer
  5. Tiens, je ne connaissais pas du tout ! Si l'on oublie le lien assez ténu avec l’œuvre original, je pense que ce roman pourrait me plaire :) Je note, merci beaucoup mon petit brownie <3

    RépondreSupprimer
  6. C'est super qu'il n'y a pas beaucoup de lien avec Roméo et Juliette, parce que je ne l'ai jamais lue. Ton avis me donne envie de le lire, donc je le rajoute à ma PAL, mais juste une petite question, est-ce que c'est un drame comme Roméo et Juliette ou l'histoire finie relativement bien?
    Merci pour ta chronique
    Marie

    RépondreSupprimer
  7. Il est dans ma WL, ça fait un moment que j'ai bien envie de le lire! ^^

    RépondreSupprimer
  8. Je n'ai jamais lu Roméo et Juliette ni vu de films ou de pièce de théâtre mais je connais quand même les bases. Celui-ci ne me tente pas plus malgré ton avis on va dire...Moyen, ni positif, ni négatif, je veux dire :) Mais j'aime toujours autant ta façon de bien décrire ce que tu en as pensé et l'histoire.

    * Be

    RépondreSupprimer