Dernières Chroniques

                 

samedi 24 mai 2014

L’Épreuve - Tome 3 : Le Remède Mortel

(lu en vo)
Titre original : The Maze Runner #3 - The Death Cure
Éditeur Français : Pocket, Collection PKJ. Sortie le 5 Juin 2014.

(Attention gros spoilers sur les tomes précédents !)

LE TEMPS DES MENSONGES EST TERMINÉ.

Le WICKED a tout volé à Thomas : sa vie, sa mémoire et maintenant ses seuls amis. Mais l'épreuve touche à sa fin. Ne reste qu'un dernier test...
Terrifiant.
Cependant, Thomas a retrouvé assez de souvenirs pour ne plus faire confiance à l'organisation. Il a triomphé du Labyrinthe. Il a survécu à la Terre Brûlée. Il fera tout pour sauver ses amis, même si la vérité risque de provoquer la fin de tout.


Thomas a survécu au Labyrinthe. Thomas a survécu à la Terre Brûlée. Mais les ennuis de Thomas avec l'organisation WICKED sont loin d'être terminés... En effet ces derniers sont convaincus d'être prêts de leur but : trouver un remède à l'épidémie qui ravage le monde. C'est dans cette fin que Thomas et ses compères avaient été envoyés dans le Labyrinthe et sur la Terre Brûlée. Ces épreuves n'étaient que des tests pour récolter des variables afin d'analyser et résoudre le problème de ce que WICKED appelle "The Kill Zone". Si WICKED semble en apparence vouloir faire amende honorable envers les sujets de laboratoire qu'ont été les adolescents, Thomas et ses deux meilleurs amis Newt et Minho sont loin d'être convaincus. Ils n'ont plus qu'une idée en tête : s'échapper du complexe et trouver un moyen d'échapper à ce destin qui leur a été imposé. Néanmoins à l'extérieur la situation n'est pas plus propice aux jeunes gens et l'ombre de WICKED n'est jamais bien loin...

Le Remède Mortel commence très peu de temps après la fin du tome précédent et nous retrouvons Thomas tout juste après qu'il ait complété la seconde épreuve de la Terre Brûlée. On remarque alors à quel point Thomas a évolué depuis le tome 1, à quel point il s'est endurci et est loin d'être prêt à se laisser manipuler à nouveau. Sa façon d’appréhender les événements est donc beaucoup plus réfléchie et pragmatique, même si cette fois-ci les ennuis ne viendront pas seulement de WICKED et ses variables. En effet, en s'enfuyant du complexe de l'organisation, Thomas et ses amis vont devoir se confronter à la réalité du monde extérieur sans aucun filet de protection sur lequel éventuellement retomber. La réalité de l'épidémie va les rattraper et ce sont des épreuves bien plus humaines auxquelles les jeunes gens devront faire face.

Si dans les tomes précédents les liens que Thomas avait crée avec Minho et Newt faisaient parti des détails les plus appréciables, j'ai vraiment adoré la force que ces derniers ont prit au fil des tomes. On ne peux qu'apprécier l'importance de cette amitié et être touché par les divers obstacles qu'elle rencontrera dans Le Remède Mortel. En effet si dans les deux premiers volets l'ensemble des Gladers formait un ensemble assez homogène, ce ne sera plus le cas dans cet ultime roman. Confrontés à l'extérieur, personne ne sera logé à la même enseigne et ne sera équipé des mêmes outils pour s'en sortir. Cela donnera lieu à des scènes très touchantes et poignantes qui m'ont personnellement donnée la larmichette à l’œil.

Concernant les autres personnages au dehors du trio, j'ai été agréablement surprise de voir que les protagonistes féminines principales arrivaient enfin à se détacher. Si cela n'a fait que confirmer mon inimité envers Teresa, j'ai cette fois-ci réellement apprécié le personnage de Brenda qui m'avait plutôt laissée indifférente dans le tome précédent. Encore une fois s'éloigner de l'ombre de WICKED n'a que des bénéfices et nous permet d'apprécier un peu plus les personnages sans que la paranoïa ne nous gagne avec trop de force.

Néanmoins Le Remède Mortel n'a pas été un coup de cœur, contrairement à ses deux prédécesseurs, en ce qui me concerne. Si j'ai apprécié découvrir l'ensemble du monde dystopique hors de l’œil biaisé de WICKED, j'ai trouvé que le tout était parfois un peu brouillon. Bien sur cela crée un vrai décalage avec les univers très nets des deux romans précédents, qui étaient contrôlés par l'organisation, mais au final cela rend certains passages laborieux à la lecture et c'est un peu dommage. Tout de même, au delà de ce petit défaut, j'ai été tout à fait satisfaite des développements et réponses aux questions que nous traînions depuis Le Labyrinthe. Si il reste certaines zones d'ombre, qui seront peut-être levées dans les nouvelles The Kill Order et The Maze Runner Files que je n'ai pas encore lu, elles ne sont pas gênantes au vu des avancées vers la réalité et la vérité qui jalonnent le roman.

La Remède Mortel est donc une solide conclusion a une trilogie de qualité. Les personnages s'éloignant du contrôle et de la censure de WICKED, nous sommes enfin en position de nous rendre compte de la réalité du monde qui nous échappait depuis le premier volet. Et si James Dashner s'y perd parfois un peu, l'ensemble reste tout de même très satisfaisant pour cet adieu aux personnages que nous avons tant pris plaisir à suivre dans leurs aventures.

2 commentaires:

  1. Il faut vraiment que je me mette à cette série! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te la recommande vivement, elle fait vraiment du bien après toutes les autres dystopies sorties qui ont tendance à énormément se ressembler.

      Supprimer

❤️