Dernières Chroniques

                 

vendredi 3 octobre 2014

Tangled, Tome 2 : Twisted

(lu en VO)
Éditeur Français : Hugo & cie, Collection Hugo Roman - New Romance. Sortie le 6 Novembre 2014.

Il y a deux genres de personnes dans le monde. Ceux qui regardent avant de sauter, et ceux qui foncent. J'ai toujours fait partie de ceux qui regardaient. J'étais prudente. Je planifiais tout. Mais cela a changé après que j'ai rencontré Drew Evans. Il était si persistant. Si sur de lui – et de moi.

Mais toutes les histoires d'amour n'ont pas leur fin heureuse. Vous pensiez que Drew et moi allions disparaître dans un couché de soleil ? Bienvenue au club. Maintenant je dois faire un choix, le plus important de ma vie. Drew a déjà fait le sien – en fait il a même essayé de décider pour nous deux. Mais vous savez que ce n'est pas vraiment mon genre. Du coup je suis retournée à Greenville. Toute seule. Enfin, pas vraiment seule...

Ce que j'ai fini par comprendre c'est que les vieilles habitudes ont la vie dure et parfois il faut retourner là d'où on vient avant de pouvoir avancer.
(Traduction personnelle)

Vous vous souvenez peut-être qu'en Juin 2013 je vous parlais de Tangled ce roman magnifiquement rafraîchissant qui nous introduisait le roi des narrateurs, j'ai nommé le canonissime mais non moins hilarant Drew Evans. Dans Tangled c'était vraiment Drew qui faisait la réussite du roman, rendant un récit qui aurait pu être banal totalement original et décalé. Ainsi lorsqu'un second tome avec un changement de narrateur avait été annoncé je n'ai pu m'empêcher d'être septique. Et je dois malheureusement vous annoncer que j'avais raison. Car malgré que Twisted reste une lecture relativement agréable, elle manque cruellement du punch qui avait fait tout l'intérêt de Tangled.

Tout d'abord la base du récit de Twisted en elle-même m'a semblé terriblement bancale. Si l'idée d'une ellipse de temps de deux ans est intéressante, puisqu'elle nous permet de constater l'évolution des personnages, l'élément déclencheur du retournement de situation qui entraîne tant de problèmes entre Kate et Drew est tout bonnement risible. Tout part d'un quiproquo bébête et franchement pas fin, à se demander comment les personnages ont fait pour tomber dans le panneau et pour laisser les choses aller aussi loin. En tant que lecteur on ne peut que lever les yeux au ciel des dizaines de fois face à tant de bêtise manifeste !

Il faut aussi dire que dans Twisted Kate est loin d'être futée et passe globalement les 3/4 du roman en mode super geignarde. Elle se plaint, elle s’apitoie sur son sort, elle en veut à Drew... et ce cycle de lamentation recommence indéfiniment au fil des pages. Autant je l'avais beaucoup appréciée dans Tangled, où elle avait réussi à tirer son épingle du jeu malgré la voix narrative très forte de Drew, autant dans Twisted c'est l'agacement qui prévoie. A se demander où est passée la jeune femme femme forte et déterminée du premier tome ! Et en plus sa voix narrative est fade, sans humour ni saveur, et fortement pénible. Bien heureusement qu'Emma Chase arrive à garder un certain contrôle sur l'attachement qu'on pouvait avoir pour ces personnages et que donc, malgré tout l'agacement que nous inspire Kate, on garde une certaine bienveillance envers elle sinon je crois que j'aurais arrêté ma lecture après seulement quelques chapitres. Kate nous fatigue mais on arrive à lui pardonner un peu car au fond on l'aime bien. Bien heureusement que les bases posées dans Tangled, contrairement à celles de ce romans-ci, étaient efficaces donc.

Néanmoins ce qui m'a le plus agacée au final c'est l'absence manifeste de Drew tout au long du récit. C'est le jour et la nuit entre Tangled dont il était le narrateur et Twisted dans lequel il fait tout juste de la figuration. On parle de Drew, beaucoup, mais il n'est pas là. Et comme si cela n'était pas assez dur à accepter et il faut également dire que lorsque Drew est là, il nous apparaît presque comme un étranger. On ne le reconnait pas et on ne peut que s'interroger sur l'origine de cet énorme décalage entre le Drew qu'on connaissait et le Drew que Kate nous montre. De plus si l'absence de Drew n'étais pas suffisante à rebuter, il faut souligner que puisque Kate retourne dans sa ville natale le reste du gang de personnages secondaires n'est pas plus à la fête. Tout comme Drew, tout l'entourage de nos héros qu'on avait apprit à aimer se fait donc plus que discret et nous manque terriblement. Je crois qu'après Drew c'est Dee qui m'a le plus manqué, et je dois avouer que le seul rire de toute la lecture m'est venu d'une de ses réflexions en milieu de roman. Le reste du temps je cherchais l'humour et j'ai du tout juste sourire à certains moments.

Au final je pense que Twisted est complètement tombé à côté de la plaque et ne recrée pas un seul dixième de la magie de son prédécesseur. L'humour est beaucoup trop épars et, malgré les efforts maladroits de l'auteure pour rappeler la voix narrative de Drew dans celle de Kate, la sauce ne prend pas du tout. Néanmoins le roman, qui est tout de même plus proche de la novella que ce soit par sa taille ou son contenu, reste assez fluide à lire et nous offre quelques moments d'émotions. Malheureusement après le feu d'artifice du premier tome on reste sur notre faim et l'essai est donc raté.

Note : ★★★☆☆ (2.75)

2 commentaires:

  1. "ce cycle de lamentation recommence indéfiniment au fil des pages" et voilà, je passe mon tour ! D'autant plus qu'on ne retrouve pas les perso secondaire... non mais sa soeur c'était une dose de fourire à chaque intervention :/ Dommage, mais je préfère resté sur la bonne impression du premier tome !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que tu prends une bonne décision, le tome ne sert pas à grand chose et c'était pas forcément une bonne idée de l'écrire pour l'auteure. Elle l'aurait sorti sous forme d'une petite novella sans prétention ce serait peut-être mieux passé. Le pire c'est qu'apparemment y'a un troisième volet en plus de celui qui se consacre à Dee. Malheur !

      Supprimer

❤️