Dernières Chroniques

                 

jeudi 19 mars 2015

L'enfant Papillon

Éditeur : Hachette Romans

C’est au XXIIe siècle que la Cité a été frappée par un virus mortel. Depuis lors, les habitants vivent emmurés pour endiguer le fléau. Des messages de l’Extérieur, relayés par le gouvernement militaire, promettent une libération qui ne vient pas. Maïa, sous-lieutenant de 17 ans, rêve de quitter sa ville natale et cherche une faille dans les murs de la Cité. Mais un jour, son mentor Dimitri est condamné pour trahison par sa faute. La nécessité de s’échapper devient alors beaucoup plus urgente. Elle n’a qu’une seule piste : retrouver la trace du mystérieux « Enfant Papillon », seul habitant de la Cité à avoir jamais franchi le mur. Elle va pouvoir compter sur l’aide de Zéphyr, un tueur à gages atrocement défiguré, et Nathanael, un individu contaminé par le virus.

Le plus dur avec un premier tome, ou un tome unique, est de mettre en avant un univers assez affirmé pour maintenir une narration forte tout en faisant en sorte que ce même univers soit assez restreint pour apporter une fin satisfaisante et complète. Bref c'est une balance compliquée à trouver et bien de romans s'y sont cassés les dents en présentant des univers trop simplistes ou trop complexes pour que le lecteur y trouve son compte. Néanmoins cette difficulté est surmontée par L'enfant Papillon avec une déconcertante facilité, si bien qu'on en ressort satisfait peu importe qu'il s'agisse d'un tome unique ou d'un premier volet de saga.

Pour ma part ce qui m'a le plus séduite dans le roman est l'univers remarquablement prenant tout en étant bien délimité. On a aucune difficulté à mettre en perspective l'existence et l'évolution de cette dictature militaire qui fut crée suite à la propagation d'un virus mortel qui a mis cette ville en quarantaine. Ce postulat de base est assez plausible dans son exécution et cela permet réellement d'apporter un poids certain à cet univers puisqu'on a peu de mal à imaginer qu'un tel scénario puisse se produire.

Au-delà de cette société bien assise, on peut dire qu'il en va de même pour les personnages. Ces derniers ne sont pas inutilement complexes à appréhender et qu'on soit d'accord ou non avec leurs choix on arrive à comprendre assez aisément leur cheminement personnel. De plus on a accès à un regard global sur la vie dans cette cité grâce aux divers points de vues, mais on garde quand même un groupe de personnages principaux assez soudé. L’héroïne Maïa fait partie de l'armée, Zéphyr est un criminel bien connu, et Nathanael est un "lazul", un être rejeté et méprisé par la société car il est porteur d'une mutation du virus pourtant éradiqué. Ainsi ces trois personnages nous offrent trois différentes vues charnières sur la société développée dans L'enfant Papillon. Globalement j'ai vraiment trouvé que tout s'imbriquait à merveille du gouvernement militaire, aux personnages, au virus, etc... 

Le style de l'écriture de l'auteure est quant à lui efficace et sans fioritures inutiles. Comme dans son récit, Gabrielle Massat va droit au but dans sa narration et cela contribue à rendre le roman terriblement addictif. Les moments d'actions et réflexions sont également bien dosés et distribués, si bien qu'on se prend très rapidement au jeu et qu'il est difficile de ressortir de l'histoire avant la fin.

Ainsi L'enfant Papillon est un roman efficace et bien construit. On se laisse aisément porter par l'univers mit en place et les personnages, si bien qu'on ressort de cette lecture totalement satisfait. Pour ma part il m'a manqué quelques surprises, car j'avais deviné une bonne partie des retournements de situation, et quelques moments d’exhalation pour que ce soit un coup de cœur, néanmoins ce fut une belle surprise pour ce roman auquel je ne pensais pas me passionner aussi facilement.

Note : ★★★★☆

Merci aux éditions Hachette pour cette découverte.

17 commentaires:

  1. Ah ouais... En fait je n'aimais tellement pas la couverture que j'me suis pas du tout intéressée au résumé jusque là (haha).
    Et je ne pensais pas que c'était ça DU TOUT! Mais en fait ça a l'air trop bien!
    Merci pour la découverte Madame De Althea

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime bien la couverture mais par contre je suis comme toi, je m'attendais pas à ce résumé en me basant sur la couverture. Au début je pensais que ça allait être un livre sur des hackers je sais pas pourquoi o.O Puis en lisant le résumé sur le catalogue trimestriel de Hachette j'ai été agréablement surprise.
      De rien mon petit !

      Supprimer
  2. Je l'ai emprunté à la bibliothèque : j'espère aimer autant que toi, même si ça n'a pas été un coup de coeur ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je croise les doigts pour qu'il te plaise !

      Supprimer
  3. J'aimerais vraiment beaucoup lire ce roman :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu en auras l'occasion :)

      Supprimer
  4. Il ne me tentait pas. Maintenant oui.
    Mais j'ai peur d'être un peu lassée par la ... 'dystopie'

    Les personnages ont l'air attachant pourtant. FAUT QUE JE RÉFLÉCHISSE.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais peur du côté dystopie aussi mais en fait j'sais même pas si je dirais que c'est une dystopie. Par l'histoire ça en est une mais le roman reprend vraiment aucun des codes du genre du coup on a pas vraiment l'impression que c'est quelque chose de lu 100 fois, ça fait du bien :)

      Supprimer
  5. Ok. Tu finis de me convaincre !!
    Je n'aime pas du tout la couverture en revanche... C'est ce qui m'empêchais de réellement m'intéresser au livre (ouais je sais, superficialité toussa toussa ^^) même quand je voyais des coups de coeur fleurir. Mais j'ai lu ta chronique et là, je suis vraiment curieuse. Je l'ajoute à ma WL !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais te faire une confidence : je crois qu'on est toutes un peu superficielles sur ce point ;) J'espère en tout cas que tu pourras le lire et qu'il te plaira :D

      Supprimer
  6. Il a l'air super bien !! Je ne pensais pas qu'il parlait de cela !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai l'impression qu'on est beaucoup à s'être fait une idée différente de l'histoire en nous basant sur la couverture ^^

      Supprimer
  7. Il me fait envie. Très envie. Vraiment très très très envie depuis le départ. C'est tout ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu pourras le lire. Et que tu vas très très très le kiffer :)

      Supprimer
  8. J'entend beaucoup parler de ce livre mais je ne sais pas encore si je vais me lancer ://

    RépondreSupprimer

❤️