Dernières Chroniques

                 

vendredi 24 avril 2015

Enclave - Tome 2 : Salvation

Titre original : Razorland #2 - Outpost
Éditeur français : Hachette, Collection Black Moon

(Attention spoilers sur le premier tome !)

La vie de Trèfle a bien changé. Dans l’enclave, elle était une chasseuse, forte et combative, indispensable à la survie de la communauté. Pourtant, à Salvation où elle s’est réfugiée avec Del, son partenaire de chasse, elle n’est plus qu’un fardeau. Elle ne sait ni coudre, ni cuisiner. Elle n’aime pas aller à l’école. Et pour ne rien arranger, Del prend ses distances. Mais aux alentours de la petite ville tranquille, le danger rôde toujours. Les Monstres ne sont pas loin. Et ils sont de plus en plus intelligents. Ils observent. Ils attendent. Ils ont un plan. Le combat approche. Bientôt, Trèfle va retrouver une raison de vivre.


Ah les tomes deux de trilogies ! Ces tomes qui peuvent si facilement tomber dans le piège de la facilité, voir de la catastrophe... On commence à les connaître ces tomes deux, non ? Le tome deux tout mou, contrairement au premier (et souvent au troisième), le tome deux où les personnages deviennent pénibles, le tome deux et son triangle amoureux nunuche, le tome deux qui sert au 3/4 à rien... Le tome deux d'Enclave quoi !

Dans le premier volet de cette trilogie, parmi les choses que j'avais énormément appréciées, il y avait l’héroïne Trèfle. Je l'avais trouvée forte et déterminée, j'avais apprécié sa capacité à s'adapter facilement aux situations qui se présentaient à elle, et je n'avais donc pas eu beaucoup de mal à m'attacher à son personnage. Malheureusement dans ce tome deux je n'ai pas du tout retrouvé toutes ces qualités chez Trèfle ! La jeune femme a énormément de mal à s'adapter à la vie dans la communauté de Salvation, et on peut pas dire qu'elle y mette vraiment du sien dans tous les cas. Je me suis retrouvée à être plus agacée qu'autre chose par ses états d'âmes et ses choix. Et si parfois j'arrivais encore à la comprendre, cela n'a pas suffit pour qu'elle ne m'exaspère pas à tout les tournants.

Une des choses que j'avais également crainte après ma lecture du tome un était que le personnage de Del devienne la victime de cette suite... eh bien j'avais malheureusement raison. Non seulement ce qui m'avait un peu déstabilisée avec son personnage dans le premier volet, à savoir sa propension à se refermer sur lui-même et à s'éloigner des autres, se renforce énormément dans ce second volet, mais en plus on a eu droit au drapage dans sa dignité du mâle qui se retrouve malgré lui dans un pseudo triangle amoureux. Quand je relis ma chronique du premier tome, je me demande si je n'ai pas un peu des dons de voyance ! (Ou alors les auteurs écrivent tous la même chose, ce qui semble être une explication plus plausible que mes talents paranormaux) De plus le pseudo triangle se forme entre lui, Trèfle, et nul autre que Bandit... autant vous dire que j'étais au bout de ma vie en voyant la façon dont les trois évoluaient dans Salvation. (Et ne parlons pas du fait que tout le monde semble oublier que Bandit, qui n'a pas volé son nom de Stalker dans la version originale, est un ancien chef de gang qui violait des nanas -dont Tegan- avant d'arriver à Salvation... Sans commentaire.)

Les personnages m'ont donc tous exaspérés une grande partie de cette lecture, mais si on avait retrouvé l'ambiance forte et oppressante du premier tome j'aurais pu bien vite passer au-dessus de ce détail. Malheureusement ce n'est pas le cas. Déjà dans le premier volet j'avais ressenti une vraie baisse d'intensité lorsque les personnages étaient sortis des tunnels... Eh bien cela va de mal en pis dans ce tome. La vie à Salvation m'a fait mourir d'ennui une très grande partie du roman et je n'ai été intéressée que sur le dernier tiers de ma lecture. Beaucoup trop tard pour sauver ce second tome donc.

Ainsi ce second tome d'Enclave a été une déception en ce qui me concerne. Toutes mes craintes se sont confirmées de la plus mauvaise des façons et le peu de positif que j'en retire ne suffira pas à me faire revenir pour le dernier volet. Pourtant l'évolution qu'Ann Aguirre a décidé d'offrir aux monstres qui terrorisent nos personnages est plutôt originale et intéressante... Dommage que toute l'action ait été remisée au profit des états d'âmes répétitifs de personnages en perte de vitesse. 

Note : ★★☆☆☆

Elyza, avec qui j'ai effectué cette lecture en commun, a beaucoup plus apprécié sa lecture ceci dit. Si cela vous intéresse donc de voir un avis différent du mien, je vous invite à lire sa chronique.

4 commentaires:

  1. Ah Outpost est Enclave!!! La couverture originale est carrément plus jolie. :) Elyza parle de cette série avec le plus grand bien. Dommage que tu n'adhère pas. (Je n'ai pas lu ton avis en entier pour ne pas me spoiler car je n'ai pas lu le tome 1)

    RépondreSupprimer
  2. Dommage qu'il t'ai déçue à ce point.. Moi j'ai beaucoup aimé l'évolution de Trèfle qui se rend qu'elle n'est pas qu'une Chasseuse, c'est une jeune fille qui ressent des émotions, qui a des émotions. Par contre pour Del je te rejoins, et le triangle amoureux, n'en parlons pas.. Par contre pour ce qui est de l'action, j'ai été vraiment happée et j'ai très hâte de lire le dernier tome.

    RépondreSupprimer
  3. Mince alors ! Je n'ai pas lu cette serie, mais j'espère que le troisième tome te plaira un peu plus que celui ci ;)

    RépondreSupprimer
  4. C'est vrai que le deuxième tome est moins bon que les deux autres mais c'est quand même une serie coup de cœur pour moi,

    RépondreSupprimer

❤️