Dernières Chroniques

                 

mardi 14 juillet 2015

Legend - Tome 2 : Prodigy

(lu en vo)
Éditeur français : Castelmore

Quand deux ennemis jurés forment la plus improbable des alliances…

June et Day ont échappé à leurs poursuivants. Réfugiés à Vegas, ils rencontrent un groupe de rebelles, les Patriotes, qui consentent à les aider à s’enfuir.Mais il y a une condition.
Prêts à tout, les deux adolescents acceptent : ils savent que, sans les rebelles, leurs heures sont comptées.


Pourtant, June doute : et s’ils s’apprêtaient à plonger le pays dans la guerre civile ? Déchirée entre son sens du devoir, ses intuitions et ses sentiments, elle devra prendre la décision la plus difficile de son existence. Et Day aura-t-il suffisamment confiance en sa nouvelle complice pour remettre sa vie et celle des siens entre ses mains ?

Puisque j'avais énormément apprécié Legend, j'étais plutôt excitée à l'idée de lire ce second tome malgré la peur qu'il ne réponde pas à mes attentes. En effet l'univers dystopique était somme toute assez léger dans le tome précédent, l'auteure ayant choisi de développer en priorité ses deux héros, et la société dans laquelle ils évoluaient ne présentaient pas encore de bases assez solides. Le défi de Prodigy était donc de revenir sur cette société dystopique si peu exploitée tout en continuant à faire la part belle aux deux protagonistes principaux. Un défi qu'à moitié relevé.

Et je dois dire que le livre commencé j'ai très vite eu peur que l'auteure n'arrive pas à trouver cet équilibre. Car une fois que June et Day rejoignent les rebelles, ces derniers ont bien vite fait de les séparer en les affectant à deux missions distinctes. Non seulement ça casse l'unité de ce duo qu'on avait appris à apprécier lors du premier tome, mais surtout le rythme de l'histoire souffre terriblement de cette séparation. June et Day étant tout deux narrateurs, le récit alterne donc de chapitre en chapitre entre deux aventures : June qui a rejoint l'Elector Primo et Day qui fait son chemin avec les Patriots. Déjà que ce genre de narration peut vite devenir frustrante, quand un des récits prend le dessus sur l'autre cela déséquilibre carrément l'histoire. Et malheureusement c'est un peu ce qui se passe pendant une bonne partie de Prodigy car les péripéties de June nous apprennent beaucoup plus de nouveaux éléments que celles de Day...

De plus le déséquilibre se ressent également sur l'évolution des personnages puisque dans Prodigy il ne fait aucun doute que June est bien plus solide et déterminée que Day. Ce dernier se laisse bien trop facilement monter le bourrichon par les personnes qui peuvent graviter autour de lui et on se rend bien compte qu'il est plus influençable qu'on pourrait le penser. Si en plus je vous dis que Tess qui a rejoint les Patriots est insupportablement jalouse dans ce tome, que chacune de ses scènes fait reculer la qualité de 10km tant ce n'est ni le lieu ni le moment de faire des caprices sur ses états d'âmes amoureux, vous pouvez sans mal imaginer quel "côté" de l'histoire m'a le plus passionnée. Franchement, tous les chapitres où Day et June étaient séparés, ma seule motivation pour avancer dans ces moments de narration auprès des Patriots était de me dire qu'au chapitre suivant on retrouverait June et qu'enfin on découvrirait des choses utiles.

Néanmoins les personnages ne sont pas forcément ce qui est au centre de ce roman. En effet si dans le premier ils avaient volé la vedette au développement de l'univers, dans ce second tome on en append enfin plus sur la société dans laquelle nos personnages évoluent, et c'est ça qui nous passionne vraiment. On nous parle plus en détail de la République et de sa formation, ainsi que des Colonies,  et cela permet de nous donner une vue d'ensemble beaucoup plus globale du roman. L'aspect politique se dessine donc avec plus de clarté dans ce second tome et c'est quelque chose que j'ai énormément apprécié.

Je soulignerais également la plume de l'auteure qui une fois de plus fait mouche. Toujours aussi fluide et entraînante que dans le premier opus, elle a un côté incroyablement visuel qui fait merveille dans ce type de récit. Quant à la fin... Je n'ose même pas l'évoquer tant Marie Lu se révèle d'un sadisme sans nom ! Mon cœur s'est brisé en milles morceaux sur les derniers chapitres et je n'ose imaginer ce qu'il devra encore endurer dans le dernier tome.

Ainsi Prodigy fut une nouvelle réussite en ce qui me concerne. J'ai apprécié découvrir plus en détails la société qui avait précédemment été mise de côté et le style de l'auteure est décidément de ceux qui nous embarque. Mon seul petit bémol, qui empêche donc une fois de plus ce tome d'être un coup de cœur, ira au déséquilibre dans le récit qu'apporte la séparation des narrateurs et aux petites nunucheries qu'un personnage fait subsister et qui n'ont décidément pas leur place dans cet univers de guerres, trahisons, et complots politiques.

Note : ★★★★★

6 commentaires:

  1. Je me suis (ENFIN) procuré le premier tome que je pense lire rapidement. Voir que tu as autant apprécié le deuxième tome me rassure à commencer cette trilogie ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que le premier tome te plaira :)

      Supprimer
  2. C'est aussi une trilogie que j'aime beaucoup et ce second m'avait beaucoup plu. Maintenant, il faut absolument que je me procure le dernier tome :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le dernier tome est super tu verras, la trilogie n'aura pas été un coup de cœur pour moi mais elle ne sera pas passée loin ;)

      Supprimer
  3. J'avais aussi beaucoup aimé le premier tome, mais là j'avoue que je suis dubitative sur la suite... Je la lirai très certainement, mais c'est pas dans mes priorités... :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'te conseille de la continuer jumelle, je trouve que le niveau se maintient plutôt bien tout au long des trois tomes donc au final on en ressort avec un avis très positif.

      Supprimer