Dernières Chroniques

                 

mardi 2 février 2016

Anges d'Apocalypse - Tome 1 : Le Tourment des Aurores

Éditeur : Rebelle éditions, collection Lune de Sang. Saga terminée en cinq tomes.

Deux corps pour une seule âme. Impossible selon vous ? C’est pourtant le fardeau que j’endure suite à la malédiction lancée par un sorcier. Tout ça parce que j’ai eu le cran de refuser ses avances. Pour la peine, je l’ai tué, mais en attendant quelle plaie ! La nuit, je suis Famine, l’un des quatre cavaliers de l’apocalypse, et ex-meurtrière qui s’est reconvertie dans la profession de garde du corps. Et lorsque vient le jour, je me trouve coincée avec l’identité de Samantha, une lycéenne des plus ordinaires. Comme si je n’avais pas déjà suffisamment d’ennuis avec deux vies à mener de front, la Cour des sorciers de Toronto vient de me confier la protection de son lord. Il faut dire que certains de ses dissidents se sont mis en tête de le supprimer. Cette fois-ci, je n’ai pas le droit à l’erreur, même si mon côté humain a choisi le mauvais moment pour s’enticher d’un étrange garçon, le genre craquant, mais véritable nid à problèmes… Je vous le dis : pas facile de gérer deux existences à la fois !

Comment commencer à vous parler de ce roman sans s'arrêter un instant sur sa superbe couverture ? On a beau dire que la couverture n'est pas si importante, qu'elle ne reflète pas forcément la qualité du roman, il faut bien s'avouer que quand on tombe sur une jaquette aussi attrayante que celle-ci on a forcément l’œil qui frétille. Et on a envie d'en découvrir plus sur le roman en question. Or le truc encore plus sympa avec Le Tourment des Aurores c'est que le résumé fini le travail d'attrait de cette couverture, après l'avoir lu on a forcément envie de découvrir les aventures de Syldia.

La première particularité de cette héroïne c'est que dès l'aube, et jusqu'au crépuscule, son âme quitte son enveloppe d'être surnaturel pour habiter celle d'une adolescente tout ce qu'il y a de plus normal. Rien que ça, je sais pas vous, mais moi ça suffit pour m'intriguer. Deuxième particularité de l’héroïne, elle est en fait Famine l'un des quatre cavaliers de l'apocalypse. Hé ouais. Autant vous dire qu'à elle seule cette héroïne à de quoi sustenter tout un roman sans que l'on s'ennuie. Déjà je trouve l'idée des cavaliers de l'apocalypse terriblement intéressante. Je connais vaguement le concept mais n'ai pas souvenir d'avoir lu un roman qui mettrait l'un d'eux au centre de son récit. C'est forcément super intriguant de se dire qu'on va découvrir un être surnaturel original qui à la base a été crée pour déverser le chaos sur le monde humain. Si comme moi vous aimez bien le concept du méchant repenti, le personnage de Syldia est une promesse plus que savoureuse. De plus j'ai trouvé terriblement bien pensé que d'avoir ce côté plus humain lorsque Syldia passe ses journées dans le corps de l'humaine Samantha. Un cavalier de l'apocalypse repenti cela pourrait facilement être un personnage déshumanisé avec lequel il serait compliqué de connecter. Là Stéphane Soutoul évite totalement ce risque puisque toute l'humanité de Syldia, et je pense qu'elle a un côté plus humain qu'elle ne veut se laisser dire, se révèle alors qu'elle évolue dans la peau de Samantha.

Au-delà de l’héroïne j'ai également beaucoup aimé l'univers mis en place par l'auteur. Comme je le disais, Syldia a elle seule est un personnage si complet qu'elle pourrait tenir un roman sans univers développé sans soucis, alors le fait que le monde développé dans Anges d'Apocalypse soit si intéressant est vraiment la cerise sur le gâteau. Si on reste dans un assez classique concept de rivalités entre divers clans et espèces surnaturelles différentes, j'ai trouvé plutôt originale et bien pensée la façon dont cet aspect était développé par Stéphane Soutoul. Je dois d'ailleurs dire que j'ai trouvé la plume de l'auteur très intéressante et agréable à lire. Si j'ai été un peu déstabilisée par la lente progression de l'intrigue, en effet les choses mettent du temps à réellement se mettre en place ce qui n'est néanmoins pas si surprenant pour un premier tome d'Urban Fantasy, je n'ai cependant pas boudé mon plaisir de reprendre ma lecture dès que j'avais le temps de le faire. Maintenant que l'univers a été posé, les tomes suivants souffriront certainement moins de cet aspect laborieux et franchement je n'ai aucun doute sur l'énorme potentiel qu'offre Anges d'Apocalypse. L'univers est vraiment de ceux qu'on ne se lasse pas de retrouver après 3, 4, ou même 5 tomes ! (Et ça tombe bien car la saga comporte 5 volets)

Ainsi Le Tourment des Aurores a été une jolie découverte d'urban fantasy francophone. J'ai beaucoup aimé le concept de l'histoire et de l'univers, l’héroïne m'a beaucoup plu, avec toutes ses qualités et défauts, et j'ai été vraiment captivée une fois que le rythme s'est accéléré. Si ce premier tome n'a pas été un coup de cœur je pense que le potentiel pour que la saga en devienne un alors que les personnages secondaires se révéleront, et que le rythme s’intensifiera, est plus qu'avéré.

Note : ★★★★☆ (4.5)

Les magnifiques couvertures du reste de la saga :

Merci à Astrid de Rebelle éditions pour cette jolie découverte.

8 commentaires:

  1. Ben moi je le veux maintenant 😅 Merci pour cette chouette chronique ma belle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hiii <3 C'est avec ma plaisir ma sœur de cheveux :)

      Supprimer
  2. Je l'ajoute à ma WL, j'étais déjà passée à côté mais pour le coup tu me tente vraiment! ;)

    RépondreSupprimer
  3. L'histoire à l'air originale, elle me tente pas mal :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet le concept de fond est franchement original, ça change un peu :)

      Supprimer
  4. Ah b tiens, je le connaissais pas celui-là, et il me tente bien!

    Si le thème t'intéresse, j'ai lu une saga que j'ai vraiment aimé: LEs Cavaliers de l'Apocalypse (tout simplement^^) de Larissa Ione. Y'a un tome par Cavaliers. C'est en fait le spin-off de la saga Demonica, et intelligente comme je suis j'ai commencé par les Cavaliers, m'en suis apperçue qu'au tome 3... :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais lu un livret d'extraits des premiers chapitres de Demonica et j'avais détesté (bon en trois chapitres ils se sautent dessus deux ou trois fois donc y'avait pas vraiment d'histoire à proprement parler). Mais si tu me dis que le spin-off vaut le coup j'vais me pencher dessus :)

      Supprimer