Dernières Chroniques

                 

jeudi 6 avril 2017

Another Story of Bad Boys - Tome 1

Éditeur : Hachette. 600 pages - 18€

Liliana Wilson ne pensait pas qu’en intégrant la célèbre université de Los Angeles pour étudier le journalisme, sa vie allait autant changer.
L’absence de sa meilleure amie Rosie, plongée dans un coma dont elle ne se réveillera peut-être jamais, la faisait bien trop souffrir. Accablée par le chagrin et une forte culpabilité, elle avait décidé de prendre des distances avec son passé. Mais c’était sans compter sur le retour du dangereux Jace…
Elle voyait son avenir déjà tout tracé : obtenir d'ici quelques années son diplôme, puis parcourir le monde. Mais sa rencontre avec ses nouveaux colocataires, Evan et Cameron, vient bouleverser ses plans. Si le premier est le frère protecteur qu’elle n’a jamais eu, le second, non seulement méfiant et froid, se montre particulièrement infect à son égard.
Lorsqu’elle découvre que ces deux-là, pourtant amis, rentrent régulièrement couverts de bleus et de blessures, elle s’interroge : jalousies masculines ? Sombre histoire de bad boys ? Que faire alors que la jeune femme se sent irrémédiablement attirée par l’un des deux, elle qui s’était pourtant jurée de faire passer son cœur bien après ses études ? Entre l’amour interdit qu’elle ressent et son passé qui la rattrape, Liliana en aura-t-elle jamais fini avec les drames de la vie ?

Je vous le dis tout de suite, je suis au niveau -500 de l'objectivité en ce qui concerne Another Story of Bad Boys. Ce roman m'a fait exactement le même effet que lors de ma lecture de la saga After : y'a plein de défauts et de clichés, si je m'étais arrêtée deux secondes pour y réfléchir j'aurais levé les yeux au ciel d'agacement toutes les 6 secondes, mais au moment de ma lecture tout ça était le dernier de mes soucis car j'étais irrémédiablement  et irrévocablement ACCRO

Sincèrement Another Story of Bad Boys est une drogue. Je l'ai commencé un dimanche en fin d'après-midi et le lundi matin je le terminais (alors que normalement je ne lis jamais le matin, encore moins le lundi qui est le jour où j'essaie de commencer la rédaction de mes chroniques pour la semaine). J'avais l'impression de bingewatcher une série/romcom pour jeunes adultes et c'était exactement ce dont j'avais besoin : un bouquin pas prise de tête qui m'embarquerait tellement que je ne penserais à rien d'autre alors que j'en tournais les pages

Le fait est que quand je compare le roman à une série pour jeunes adultes, je ne plaisante pas vraiment. Il s'y passe des trucs d'un réalisme limité, y'a plus de dramas dans un seul chapitre que j'en connaîtrais dans toute ma vie, les personnages tournent tellement autour du pot que c'est à se demander comment ils peuvent ne pas avoir le tournis, mais si vous lisez ce roman à un moment où vous êtes dans le mood pour ce genre de péripéties, vous allez être piégé par le récit. Personnellement je voyais globalement quelles choses de profilaient à chaque fois pour les personnages, comme je l'ai dis on est quand même dans du très classique niveau rebondissements, mais je n'attendais que ça. A chaque fois qu'ils évoquaient une sortie, j'étais dans cet état car dans ce genre d'histoire soirées = lama drama de première classe :

Concernant les personnages ils manquent clairement de maturité, à commencer par l'héroïne qui pourrait presque se balader avec un post-it indiquant "naïve" collé sur le front et qu'on a parfois envie de claquer. Cependant il faut bien sûr garder à l'esprit que l'auteure est elle-même très jeune, si j'en crois le communiqué de presse elle n'avait que 17 ans lorsqu'elle a commencé à publier son récit sur Wattpad, donc cela se ressent forcément dans l'écriture et la construction du récit et des personnages. Néanmoins dans cette configuration ce n'est pas forcément un point négatif puisque les personnages ont tous entre 18 et 21 ans, ainsi le réalisme qu'on ne voit pas forcément dans les événements on le retrouve au moins avec les protagonistes. Y'a une tendance assez pénible aux adolescents agissant et s'exprimant comme des adultes en contemporain Young Adult et moi j'ai trouvé assez rafraîchissant d'être face à des adolescents qui se comportaient comme des ado pour une fois.

Après, malgré mon enthousiasme aveugle pour cette histoire, il y a deux points qui m'ont tout de même fortement frustrée. Le premier c'est que certaines promesses qu'on nous fait dans le résumé ne sont pas tenues. Le secret de Cameron et Evan qui rentrent parfois couverts de bleus ? Ça n'est que tout juste effleuré dans ce premier tome. Clairement ce n'est pas un secret pour nous, c'est tellement évident que ça en est presque comique que Liliana soit pas capable de comprendre... Surtout que lors d'une conversation un personnage dit clairement ce qui se passe et elle est même pas capable de percuter, quand je vous disais qu'elle avait pas tous les neurones intacts celle-ci !

Du coup tout cet aspect de l'intrigue est totalement mis de côté et en fin de compte Another Story of Bad Boys se construit seulement sur le jeu de "je t'aime moi non plus" entre Cameron et l’héroïne. Et cela m’emmène d'ailleurs au second point qui m'a soûlée : les passages écrits du points de vue de Cameron. Et là vous allez vous dire que je me moque de vous puisque un paragraphe plus haut je me suis plainte de l'ignorance de Liliana et de ma frustration à ce que le secret de Cameron et Evan ne prenne pas plus de place. Forcément si on a des passages du point de vue de Cameron on a accès à des événements croustillants non ? BAH NON. Si vous espérez, comme moi à la base, qu'on va avoir droit à des révélations et à de la bagarre vous allez vous ennuyer ferme dans la tête du jeune homme. Son point de vue ne sert à ABSOLUMENT rien, si ce n'est à le rendre aussi niais que sa dulcinée, et clairement il ne rend pas du tout service à l'histoire. Au contraire même.

En fin de compte je ne sais pas vraiment pourquoi j'ai tant aimé Another Story of Bad Boys et ouais j'aurais pt'être pu vous dire ça avant que vous perdiez votre temps à lire mes divagations... Mais bon je vous avais prévenu que j'avais atteins le niveau -500 de l'objectivité donc ne vous plaigniez pas trop okay ? Tout ce que je sais c'est que malgré le côté nunuche de l’héroïne je l'ai bien apprécié au fond, elle est quand même super attachante, que les personnages secondaires eux m'ont beaucoup plu, surtout Evan et Grace, et surtout que l'auteure a su complètement me piéger dans son récit et me rendre accro à la moindre péripétie de ses protagonistes. En ce moment je me regarde les rediffusions de Gossip Girl quand je peux être à la maison et ça me fait exactement le même effet. Objectivement c'est pas ultra quali comme série, il se passe tout et n'importe quoi, mais je peux pas pas décoller de mon écran (et le pire c'est que j'ai déjà vu les épisodes). Bah c'est exactement la même chose avec ce roman. Si on prend point pour point tout ce qui s'y passe, y'a tout pour m'agacer et me donner tout sauf envie de le lire, et pourtant j'ai passé un excellent moment. Ne cherchez pas à comprendre, c'est aussi ça la magie de la lecture non ? (ou alors je suis définitivement passée du côté obscur de la force)

Note : ★★★★☆ (4.5)

Merci à Myriam et aux éditions Hachette pour cet envoi.

10 commentaires:

  1. Même si ce n'est pas le livre qui me tente le plus, il a l'air bien sympa :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est super efficace, si tu as l'occasion de le lire et que tu as envie de te vider la tête je te le conseille :)

      Supprimer
  2. Ahah, je comprends tout à fait le côté addictif vs le côté où en vrai tu as un cerveau, mais bon, on peut le lettre en veilleuse ^^
    Bon, il n'empêche qu'à moins d'être dans une période où j'aurai envie de lire ce genre de trucs, je ne pense pas m'y arrêter, mais une nouvelle fois, ce n'est pas vraiment ma came en matière de lecture. Par contre, je peux bloquer devant des séries de ce genre sans soucis ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprend tout à fait que ça ne soit pas ton genre ;) C'est vraiment le livre qu'il faut lire au bon moment pour vraiment l'apprécier ^^

      Supprimer
  3. Je sens que ce livre est addictif et des fois c'est seulement ce que je recherche même si l'histoire n'est pas transcendante, j'aime le fait d'être absorbé dans un livre comme ça ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est exactement ça ! C'est le genre de lecture hyper fraîche parfaite entre deux livres plus denses ;)

      Supprimer
  4. Ce livre est dans ma PAL depuis quelques mois, mais je le garde pour l'été ;p
    En tous cas, il me fait trop envie !
    Bonnes lectures, Alissia ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que ce sera une lecture parfaite pour l'été :)
      Bonne future lecture, j'espère que tu l'apprécieras !

      Supprimer
  5. Je le découvre avec ta chronique, et bizarrement ta franchise donne carrément envie de le lire ^^ on sent l'enthousiasme et le joie qu'il t'a provoqué, j'ai hate de le découvrir ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! Je suis contente que mon enthousiasme pour cette lecture, malgré tout ses défauts, se ressentent dans ma chronique car c'est pas forcément hyper facile à faire passer comme sentiment. C'est toujours plus aisé de chroniquer un livre "sublime", "bien écrit, "original", plutôt qu'un livre qui nous a transporté sans qu'on sache trop pourquoi tant à la base il n'avait rien pour spécialement nous plaire ^^

      Supprimer