Dernières Chroniques

                 

vendredi 20 octobre 2017

Hollywood Dirt

Une fois n'est pas coutume, me voici un peu embêtée en ne sachant pas par où commencer pour vous parler de Hollywood Dirt. Parce que globalement j'ai lu ce roman sans trop de soucis, alors qu'en ce moment je traîne la patte lorsqu'il s'agit de lire, et y'a certains passages qui m'ont fait rire... Mais y'a aussi des passages, des événements, des personnages, qui m'ont exaspérée au plus au point.

Parmi les éléments qui m'ont beaucoup plu, il y a la contextualisation de l'histoire. Qu'il s'agisse de l'univers impitoyable d'Hollywood ou l'environnement de la petite ville du Sud dans laquelle se déroule le plus gros de l'intrigue, ce sont deux mondes bien distincts qui sont très bien écrits par l'auteure. On a aucun mal à visualiser Quincy, ses habitants et leurs ragots. L'auteure ne réduit pas non plus la notion de personnage public qui prévaut à Hollywood et ce que cela peut avoir comme effet sur les individus qui s'y perdent.

Après ça c'est un peu gâté concernant les personnages. Je dois dire que j'ai assez appréciée l’héroïne et son fort caractère, bien que ses côtés "belle du Sud" et girouette m'ont parfois exaspérés. J'en pouvais plus de la voir changer d'avis comme de chemise sur ce qu'elle ressentait vis-à-vis de Cole et sur la façon dont elle allait agir avec lui. Clairement le côté love/hate dans le cas de cette romance m'a semblé plus proche du caprice que d'un vrai conflit et j'ai donc parfois soupiré très fort à la lecture de certains chapitres.

Néanmoins si malgré ses défauts j'ai su apprécier Summer, ça n'a pas été le cas de Cole. Ce personnage m'a EXASPÉRÉE au plus haut point. Il est insupportable, capricieux, détestable, parfois limite misogyne, égocentrique... bref le gars les cumule c'est pas possible ! J'imagine que certains passages étaient censé nous le rendre plus agréable mais ils m'ont semblé tellement trop fleur bleue pour ne pas être faux et je n'ai pas réussi à voir autre chose qu'un mec tête-à-claques à l’ego surdimensionné.

Je suis donc fort mitigée concernant ma lecture d'Hollywood Dirt à laquelle je mets tout juste la moyenne (alors que j'avais beaucoup apprécié Black Lies). Si d'un côté j'ai apprécié le contexte et la manière dont l'auteure nous a dépeint ses univers, j'ai eu plus de mal avec les personnages et leur romance. Si l’héroïne a un côté touchant il ne suffit pas à contrebalancer un héros imbuvable et la romance qui tourne beaucoup autour du pot (parce que oui il y a beaucoup de longueurs) m'a vite ennuyée. De plus j'ai trouvé les scènes hot un peu maladroite, je ne saurais pas mettre le doigt sur le pourquoi du comment mais elle m'ont semblé parfois plus malaisantes que sexy (la faute au vocabulaire employé peut-être ?). Finalement heureusement qu'il y a pas mal d'humour, de situations cocasses, et un coq de compagnie nommé Cocky, dans Hollywood Dirt pour réussir à équilibrer et fluidifier tout cela !

4 commentaires:

  1. Moui du coup je vais passer mon chemin je pense :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que tu ne manqueras pas grande chose ^^' Ceci étant dit si tu as envie de découvrir l'auteure je te recommande carrément son autre roman qui s'appelle Black Lies :)

      Supprimer
  2. Quand tu mets des gifs dans tes avis de lecture, je sais d'avance que je vais me régaler Xd
    Pauvre Cole... il se prend une gifle monumentale et évidemment, cela me permet de passer mon tour sur cette lecture !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sais que tu aimes mes gifs :P
      Et encore j'ai été sympa avec lui je trouve, je devais être dans un bon jour xD

      Supprimer

❤️