Dernières Chroniques

                 

mercredi 18 octobre 2017

Mirror Mirror

Clairement j'étais pas parmi ceux qui attendaient particulièrement la sortie de Mirror Mirror. Les romans "écrits" par des célébrités ça n'a jamais été de très bonnes expériences en ce qui me concerne. Et puis j'peux pas m'empêcher de penser à l'auteur qui aura bossé en coulisse et aura une ligne vite fait dans les remerciements, ce qui me pose un problème de morale (même si le principe du ghostwriter ne date pas d'hier). Ceci étant dit sur la couverture même de Mirror Mirror le nom de la co-auteure est indiqué et, même si la charge de boulot ne doit vraiment pas être proportionnelle à la taille de police utilisée pour les noms, j'étais donc déjà un peu plus encline à découvrir cette histoire dont le résumé m'intriguait. Suffit que ça parle de kidnapping/disparition pour que je sois intriguée me direz-vous, je suis pas la fille la plus compliquée du monde à intriguer du coup.

Après je dois dire que si le roman a perdu un point sur sa note finale c'est à cause du mystère, ce qui semble paradoxal avec ce que je viens juste de vous dire. Parce que le truc c'est que moi j'étais là pour ça, à fond dès que les personnages évoquaient leur enquête, et j'étais donc super agacée quand cela se perdait au milieu de leurs pérégrinations et histoires d'ado. Je pense réellement que le roman aurait gagné a ce que le mystère soit un peu plus approfondi. Non seulement il aurait été plus prenant mais en plus cela aurait apporté un meilleur équilibre avec la vie quotidienne des personnages. Le mystère qui entoure Naomi et sa disparition est donc bien moins exploité qu'on peut le croire et vu sa résolution y'aurait vraiment eu de quoi faire quelque chose de bien plus percutant.

Ceci étant dit tout l'aspect adolescence est très bien écrit et développé dans Mirror Mirror. Les personnages de Red, Rose, et Leo, vivent tous des choses compliquées, et parfois un peu exagérées, mais qui sont traitées de manière réaliste et cela se voit notamment dans la façon dont ils y réagissent. Honnêtement si y'avait eu un peu plus de tours et détours dans l'enquête, j'aurais personnellement été bien moins frustrée par les disputes et idioties inhérentes à leur âge et j'aurais peut-être plus apprécié ce réalisme justement.

D'autant plus que les personnages sont tous relativement sympathique et que leur amitié est assez touchante. J'ai beaucoup aimé le personnage principal de Red, le sujet de son identité étant habilement et sensiblement développé par les auteures (je vous déconseille d'ailleurs de lire trop de chroniques sur le roman car certains lecteurs ont du mal à donner leur avis avec la même habilité), et celui de Ash, la sœur ainé de Naomi, qui est malheureusement bien trop peu présent dans l'histoire.

Et d'ailleurs un autre point qui a contribué à mon choix de ne mettre qu'un 4/5 à Mirror Mirror c'est l'écriture en elle-même. Le récit est fluide, on avance assez vite dans les chapitres qui sont courts, mais par contre le vocabulaire très familier est franchement pénible. Sans que les personnages adoptent pour autant un langage soutenu totalement en contradiction avec leur jeune âge, y'avait peut-être un juste milieu à trouver qui aurait rendu les dialogues plus agréables à lire. Le mélange d'argot et de verlan me donnait un peu envie de donner des coups de fougère à tout va durant certains passages.

Ainsi j'ai passé un moment de lecture agréable avec Mirror Mirror. J'ai apprécié certains des personnages principaux, la fluidité du récit permet d'être vite embarqué, et le réalisme brut et cru dont est empreint l'histoire m'a convaincue. Néanmoins il est dommage que le mystère n'ait pas été plus fouillé et soit vite relégué au second plan, et que la fin soit convenue et presque naïve, car cela déséquilibre certaines parties du roman et donne une petite impression de longueurs là où il n'y en a pourtant pas forcément.




4 commentaires:

  1. J'ai vu ce roman partout ! ABSOLUMENT PARTOUT ! Je n'étais pas plus attirée que ça. Le nom de Cara comme auteur n'était pas un argument d'achat/de lecture pour moi. J'aime beaucoup l'actrice, mais malgré une couverture toute jaune (et ma passion pour cette couleur) je n'avais même pas lu le résumé. C'est en lisant ton article, que j'ai découvert ce dernier ! Et, je dois avouer que désormais je suis plutôt bien tentée ! Ta chronique plutôt positive accentue ma tentation :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ah j'avoue que la promo a été assez intensive sur ce titre x) Dis-toi que le nom de Cara était encore moins un argument pour moi car je l'aime pas du tout en tant qu'actrice. J'ai même peut-être dit à des amis "j'espère qu'elle écrit mieux que ce qu'elle joue". Mais clairement quand on voit son nom on s'imagine pas à ça comme résumé, et donc comme roman, j'pense que y'a plein de personnes à qui ça pourrait plaire qui vont passer à côté à cause de ça.

      Supprimer
  2. "Ceci étant dit sur la couverture même de Mirror Mirror le nom de la co-auteure est indiqué et, même si la charge de boulot ne doit vraiment pas être proportionnelle à la taille de police utilisée pour les noms" J'adore !! Quelle entrée en matière, bravo !

    "Le mélange d'argot et de verlan me donnait un peu envie de donner des coups de fougère à tout va durant certains passages." Ahahahaha

    Ton avis de lecture est entraînant, il donne envie d'en savoir plus, malgré tous les histoires d'ados je crois que ce n'est plus ma came... ils me soûlent tous au bout d'un moment :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahah je peux comprendre copine ! Après ça va leurs problèmes ne sont pas aussi lourds et pénibles que dans certains romans, c'est juste que là vu qu'il y a un mystère qui se développe en parallèle on devient vite frustré que le mystère soit mis au second plan.

      Supprimer

❤️