Dernières Chroniques

                 

vendredi 3 novembre 2017

Bossman

Moi je suis un peu fâchée avec les entrepreneurs ultra riches qui ont réussi super tôt, c'est un fait. Généralement ce sont des personnages sans humour ou recul et dont les problèmes psychologiques sont aussi importants que leur compte en banque (mais ça on doit l'ignorer car le dit compte en banque semble tout excuser). Bref c'est le genre de personnage qui est assez présent en romance contemporaine, surtout en romance érotique, et qui me fait tiquer à chaque fois. Du coup j'étais quand même assez préparée à ce que le héros de Bossman sorte tout droit de ce moule et pour être honnête j'ai surtout eu envie de tenter cette lecture car j'ai apprécié Vi Keeland via ses collaborations avec Penelope Ward. Par contre je ne m'étais clairement pas préparée à tomber complètement sous le charme de ce héros qui malgré son statut est bien loin des insupportables clichés précédemment cités !

J'ai tout simplement adoré le personnage de Chase et ça dès l'instant de sa rencontre avec Reese. Les deux se rencontrent par hasard dans un restaurant et cela fait tout de suite des étincelles entre eux. Reese essaie de sortir d'un rencard désastreux et Chase, qui n'a pas sa pareille pour improviser des histoires toutes plus farfelues les unes que les autres en quelques secondes, décide de pimenter sa soirée en venant à son secours. Ils finissent par se recroiser des semaines plus tard et par un concours de circonstances Reese est engagée pour effectuer un remplacement dans l'entreprise de Chase. Une entreprise où une des règles immuable, créée par Chase lui-même, est que les histoires de cœur n'ont décidément rien à faire sur le lieu de travail. On se retrouve donc dans une configuration assez classique de romance contemporaine avec des personnages qui ont clairement beaucoup d'alchimie mais ne peuvent agir sur cette attirance... Néanmoins dans Bossman on n'a jamais l'impression de relire une histoire déjà lue 10 fois avant et ça c'est vraiment grâce à la plume de l'auteure et aux personnages.

Parce que si j'ai apprécié Chase, j'ai également beaucoup aimé Reese qui est une héroïne très attachante. Elle est pétillante, déterminée, et un bon match à l'humour et au charisme de Chase là où trop souvent les couples de romances sont déséquilibrés. Le duo fonctionne à merveille, on rit énormément, et avant de se dire que ce sont deux personnages qui iraient bien ensemble à cause de choses plus profondes on pense surtout que ce serait un couple qui fonctionne carrément grâce à leurs deux personnalités vives et plaisantes. Après, bien sûr comme dans beaucoup de romances, ces deux protagonistes ont vécu des choses parfois compliquées et ils ont des blessures passées qui font en sorte qu'ils se complimentent encore mieux. Ceci étant dit, si j'ai été émue par certaines passages, je n'ai pas trouvé qu'il y avait plus de dramas que nécessaire et ce qui m'a surtout marquée c'est le binôme solaire formé par Chase et Reese avant toute chose.

De plus la plume de Vi Keeland est vraiment très entraînante et agréable. Comme je l'ai dit je ne l'avais lue que via ses collaborations avec Penelope Ward avant Bossman et j'étais donc assez curieuse de voir ce que ses romances donnaient. Je n'ai clairement pas été déçue et ne m'attendais pas à être autant séduite. J'ai beau me traîner en ce moment lorsqu'il s'agit de lire, j'ai dévoré Bossman en seulement quelques heures tant j'étais captivée et embarquée. 

Ce roman m'a laissée souriante, ravie de ces 382 pages de positivité en compagnie de deux personnages du tonnerre. J'ai vraiment hâte de retrouver Vi Keeland dans d'autres romances, j'ai d'ailleurs son roman The Player dans ma PAL, tout en espérant y être aussi transportée que par les péripéties de Chase et Reese !



1 commentaire:

❤️