Dernières Chroniques

                 

mardi 25 juillet 2017

La Séance de Rattrapage #39 || Juillet 2017

Un rendez-vous mensuel inspiré de la "Séance Vidéoludique" mise en place par Saefiel. Il s'agit de faire chaque 25 du mois un bilan de nos découvertes ciné, séries et musique. De quoi diversifier un peu nos blogs et parler d'autre chose que de littérature pour une fois !

Les films / DVD

Rock'n Roll (comédie française) La première moitié du film est vraiment drôle, avec pas mal de guests savoureux et de second degré, par contre la seconde partie part un peu en cacahuète et j'y ai pas du tout accroché. Si le film c'était terminé juste avant que le personnage aille chez le chirurgien j'aurais pu mettre un 4, voir un 5, final pour vous donner une idée :/ Dommage. (3/5)
Les Petits Mouchoirs (comédie dramatique française) Je parlais avec une amie de ma déception du film précédent et elle m'a conseillé de regarder ce film-ci réalisé aussi par Guillaume Canet et que je n'avais pas vu. Eh bien c'était une bonne recommandation car j'ai énormément apprécié ! Les personnages sont attachants, car pleins de défauts et vrais, et le film dans sa globalité est très touchant (j'ai franchement pleuré sur la fin pour tout vous avouer). Un très beau film, à voir ! (4.5/5)
Kong Skull Island (film de SF américain) J'en attendais pas grand chose, mis à part de voir Tom Hiddleston dans toute sa sexitude car je suis une gourgandine assumée, et j'ai plutôt bien apprécié. J'avais peur que ce soit un peu trop bourrin et lourd et en fin de compte y'a quand même une vraie histoire qu'on suit avec plaisir. (4/5)

Spider-man Homecoming (film de SF américain) Après avoir vu Civil War je trépignais d'impatience  à l'idée de voir ce film... Eh bien je n'ai pas été déçue ! Enfin un Spider-man qui est aussi bon sur le casting de son héros que sur la qualité de son scénario, décidément il fallait juste que le MCU reprenne la main sur son personnage pour qu'un film de qualité sur mon super-héros favori voit le jour. J'ai hâte de voir la suite des aventures de Peter Parker maintenant ;) (5/5)
Baby Driver (film d'action américain) Je l'attendais de pied ferme après tous les avis dithyrambique que j'ai pu voir et pour être franche j'étais plutôt furieuse de voir que les cinémas de ma ville avaient décidé de ne pas le sortir au profit du dernier Nolan et des deux films français qui sortaient le même jour (et j'habite quand même dans une ville de + de 26000 habitants zut !). Finalement j'ai pu le voir et je n'ai pas été déçue. Si le scénario n'est pas forcément hyper original, y'a rien qui ressemble plus à un film de braqueurs qu'un autre film de braqueurs, la cinématographie est superbe et le casting est solide. (4.5/5)

Les séries

The Night Of Saison 1, épisodes 3 à 5 : Je continue cette série qui me captive par son scénario et ses personnages, bien que j'avance doucement tant les épisodes sont longs, et qui n'a pas volé ses nominations aux Emmys ! (5/5)
Shadowhunters Saison 2, épisodes 10 à 14 : Décidément cette saison 2 me plait beaucoup et je suis bien contente de savoir qu'il y aura une saison 3 :) De plus le personnage de Sebastian est enfin arrivé et je le trouve génial, pour moi c'est un méchant qui a toujours été bien plus inquiétant que Valentin et l'acteur choisi le joue superbement bien. (4/5)
Pretty Little Liars Saison 7, épisodes 20 à fin de série : Quelle grosse blague (ce qui ont vu l'épisode final ne me contredirons pas), dire que j'ai perdu 4 jours, 16 heures et 46 minutes de ma vie pour regarder cette mascarade ><' (0/5)

Teen Wolf Saison 6, épisodes 1 & 2 : Après une saison 5 qui ne m'avait déjà pas emballée, je suis toujours pas convaincue par ce début de saison 6... Il est temps que cette série s'arrête, il est bien loin le temps des géniales saisons 2 et 3 ! (3/5)
Mom Saison 2, épisodes 1 à 8 : Toujours un régal de retrouver ces héroïnes déjantés à qui il arrive tout et n'importe quoi, j'essaie de pas trop bingewatcher cette série afin de m'en garder pour les moments de déprimes mais la tentation est forte. (4/5)

Si vous avez des recommandations de films, séries et/ou musiques, n'hésitez pas à m'en faire part ;)

lundi 24 juillet 2017

C'est Lundi, que lisez-vous ? #202

Rendez-vous qui consiste à faire le point chaque Lundi sur ses lectures de la semaine passée, ses lectures présentes et ses lectures pour le reste de la semaine. 
Les liens sont compilés sur le blog de Galleane chaque semaine. 

Ce weekend c'était le weekend à 1000 et j'en ai donc bien profité pour lire, je le ferais pas tous les weekends mais de temps en temps c'est sympa (et pour une fois ça coïncidait avec un weekend où je n'avais rien de prévu, c'est seulement la seconde fois que ça se produit depuis que je suis sur la blogo ^^').
Another Story of Bad Boys #2 : Une suite qui m'a beaucoup moins exaltée que le premier tome. J'ai été bien moins captivée par le récit et donc tout les défauts de cette histoire n'en sont que ressortis, bref je suis mitigée.
Dating You Hating You : Chronique en ligne.
Noirs Démons #1 : Une super nouvelle saga d'urban fantasy dont les personnages et l'univers m'ont énormément plu.

J'ai commencé le tome 2 de Terre d'Ombre qui est ma priorité et que je dois absolument lire cette semaine, quant à Outlander #2 je l'ai repris afin de rattraper une copinaute instagram pour qu'on puisse lire la suite en LC.

Je ne prévois rien de plus pour le moment, si j'arrive à lire Terre d'Ombre et à rattraper mon retard sur Outlander #2 ce sera déjà bien ;)

Où me trouver : 

dimanche 23 juillet 2017

Dating You Hating You
























On peut pas dire que la romance contemporaine soit le genre dans lequel on croise le plus d'univers différents. On a beaucoup d'hommes d'affaires, parfois quelques rock-stars ou acteurs, mais personnellement cela faisait bien longtemps que je n'avais pas eu l'impression de découvrir un univers particulièrement original et travaillé. Et c'est là que Dating You Hating You est entrée dans ma vie de lectrice. Parce que si dans ce roman on approche l'univers des acteurs et autres musiciens, on l'approche sous un angle bien différent puisque les nouveaux héros du duo Christina Lauren sont des agents artistiques à Hollywood. Je sais pas vous mais pour ma part c'était la première fois que je lisais une fiction dans cet univers et j'étais super intriguée, comme je l'ai dis ce n'est pas tous les jours qu'on a quelque chose de bien nouveau en romance contemporaine et donc toute originalité est la bienvenue.

Clairement l'attrait de la nouveauté ne fait pas tout, et tout intriguant que soit le milieu des agents artistiques, une romance n'est rien sans ses héros. Et je dois dire que j'ai beaucoup apprécié ceux de Dating You Hating You. Evie et Carter sont deux personnages déterminés, sans pour autant êtres têtus ou arrogants, et ce sont surtout deux protagonistes qui ne manquent pas d'humour et d'auto-dérision. Tout l'aspect mise en compétition évoquée dans le résumé amène pas mal de situations cocasses et je me suis surprise à ricaner toute seule plus d'une fois durant ma lecture. 

De plus nos héros sont soutenus par quelques personnages secondaires sympathiques, bien qu'assez effacés, ce qui est toujours un point fort. D'ailleurs je dois dire que l'univers est également un peu effacé malgré que 90% du roman se déroule dans l'agence de talent où nos héros se retrouvent collègues de travail. Finalement on parle plutôt pas mal de leurs tâches quotidiennes et de la bataille pour signer de nouveaux contrats mais on ne les voit que très rarement en action. Je crois que la seule fois où on les suit au contact de leurs clients c'est lors d'une séance photo, le reste se passe au bureau et les différentes interactions hollywoodiennes sont éludées. Cela a pour avantage de laisser le récit se concentrer sur ces protagonistes et leur relation, néanmoins j'aurais bien aimé voir quelques ficelles cachées d'Hollywood être tirées en coulisse. Après je me trompe peut-être sur le rôle des agents, peut-être que les magouilles se trament plus en profondeur du côté des publicistes, mais je m'attendais à quelques passages croustillants et révélateurs sur ce monde impitoyable qui malheureusement ne sont jamais arrivés. Au final tout le monde il est beau et tout le monde il est gentil (enfin presque tout le monde, y'a quand même au moins un pourri dans l'histoire sinon ce n'est pas drôle).

Après j'ai bien vite oublié cet absence de scandale face au pouvoir feel good de cette lecture. On ressort de notre lecture de Dating You Hating You le sourire au lèvres, après avoir tourné ses 400 pages avec une facilité déconcertante, et c'est bien tout ce qui compte. Si on rajoute à cela qu'il y a quelques jolies réflexions sur le sexisme dans le milieu professionnel, c'est que du positif que je retire de mon passage dans la vie de Evie et Carter. Loin des dramas lourdingues qui rythme parfois un peu trop certaines romances, Christina Lauren proposent ici une romance pleine d'humour et de peps terriblement efficace. Une belle surprise.





Merci à Déborah et aux éditons Hugo pour cette découverte.

jeudi 20 juillet 2017

Le Contrat - Tome 1 et 2

Le constat de départ de ce roman est de ceux qui interpellent. En effet, le père de l’héroïne étant criblé de dettes cette dernière signe avec un contrat avec un homme d'affaire afin de les éponger : elle l'épouse et en échange les dettes de son père s'envolent... Okay, on va pas se mentir, ça a un coté glauque et je dois dire qu'avant de commencer ma lecture j'avais un peu peur de jusqu'où cette situation pouvait aller et de si j'allais passer plus de temps à m'insurger qu'à apprécier ce que je découvrais au fil des pages. Je vous rassure d'avance, Le Contrat est bel et bien une romance et malgré un point de départ qui aurait pu déraper ce n'est pas le cas (ou du moins quasiment pas, mais on reparlera de ça un peu plus tard).

Déjà j'ai plutôt bien apprécié les deux personnages principaux et j'ai trouvé qu'ils se complétaient assez bien. Angeline n'est pas une jeune femme craintive ou soumise et bien heureusement ! Avec le postulat de départ de l'histoire pour le coup là ça serait vite devenu glauque. Elle a un caractère fort, avec de jolies qualités que l'on apprécie de découvrir au contact de sa famille et de ses amies, et ne se laisse pas aisément marcher sur les pieds. Forcément quand de l'autre côté on a un héros avec un caractère tout aussi fort et en plus une tendance à tout vouloir contrôler, ça fait des étincelles ! Clairement je suis pas fan des héros dominateurs, évidemment j'ai un peu (beaucoup) tiqué sur cet aspect de la personnalité de Geoffrey, mais cela emmène tant de situations cocasses que je veux bien passer au-delà. 

Car en effet il y a beaucoup d'humour dans Le Contrat. Comme je le disais, les personnalités fortes et contradictoires de nos héros clashent pas mal et Angeline prend un malin plaisir à faire tourner Geoffrey en bourrique ce qui est particulièrement savoureux. De plus le style d'écriture de Tara Jones est très entraînant et cela a pour effet de nous faire tourner les pages à une allure impressionnante. Cette version qui réunit les deux premiers tomes, qui étaient sortis en exclu l'été dernier en complément d'un magasine, se dévore en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire. Honnêtement il n'y a pas de retournements de situations fous à la lecture de ce roman, il n'est pas de ceux qui nous tiennent en haleine par son suspens et nous laissent fébriles, mais on ne s'ennuie pas pour autant. Parfois on a pas besoin d'action ininterrompue, il suffit que ce soit bien écrit et c'est tout aussi, si ce n'est plus, efficace ! 

Néanmoins je ne peux pas écrire cette chronique sans revenir sur la cause de mon "quasiment pas" lorsque j'évoquais la présence de dérapages dans l'histoire. Impossible de ne pas vous parler du chapitre 40 de cette lecture. Le chapitre que j'ai surnommé "le chapitre malaisant". Vous savez que je n'ai pas pour habitude de vous spoiler quoique ce soit dans mes chroniques, du coup je ne vais pas pouvoir vous en dire autant que je le voudrais, mais moi qui me réjouissais de l'absence d’événements sordides j'ai été très mal à l'aise à la lecture de ce tristement fameux chapitre 40. Très honnêtement je n'ai pas bien compris pourquoi ce passage problématique existait, c'est un événement isolé qui ne révolutionne rien dans le récit ou dans les fondations de la dynamique des personnages, et en fin de compte j'ai simplement regretté sa présence. Cela a jeté un espèce de froid que j'ai, je pense, toujours gardé au fond de ma tête par la suite et qui a joué sur mon attachement à certains personnages et surtout syr ma note finale du roman.

Ceci étant dit, j'ai passé un super chouette moment en lisant Le Contrat malgré tout. Le caractère de l’héroïne, la légèreté apporté par les situations et échanges burlesques entre les personnages, et la plume efficace de l'auteure, ont su me séduire. Très honnêtement si il n'y avait pas eu ce point noir évoqué, qui finalement ne concerne qu'un seul chapitre sur 82 (!!) de l'histoire mais m'a un peu trop touchée, j'aurais certainement mis 5 étoiles à ce roman. Bref je suis à 100% prête à lire le tome 3 qui m'attend dans ma PAL et je m'attend d'avance à le lire à la vitesse de l'éclair avec le sourire aux lèvres :)

Note : ★★☆ 

Merci à Déborah et aux éditions Hugo Roman pour cet envoi.

lundi 17 juillet 2017

C'est Lundi, que lisez-vous ? #201

Rendez-vous qui consiste à faire le point chaque Lundi sur ses lectures de la semaine passée, ses lectures présentes et ses lectures pour le reste de la semaine. 
Les liens sont compilés sur le blog de Galleane chaque semaine. 

Exceptionnellement l'article concerne ces DEUX dernières semaines.

Encore une fois on part sur du deux lectures en deux semaines, pas fameux quand on sait le temps que j'ai en ce moment pour lire. Néanmoins les à-côtés de la vie personnelle ne vont pas en s'arrangeants, au contraire, et c'est donc compliqué pour moi de réussir à me concentrer sur quoique ce soit.
Follow Me #3 : Un coup de cœur. La chronique devrait arriver sous peu mais la trilogie se termine vraiment en feu d'artifice, c'est clairement mon tome préféré des trois et je suis ultra fan de Sofiane.
PS : I Like You : Chronique en ligne.

It est toujours mis de côté, néanmoins puisque les soucis ne me laissent pas beaucoup d'espace cérébral de libre j'ai commencé Another Story of Bad Boys #2 qui n'en demande franchement pas beaucoup ^^ C'est toujours aussi fluide et prenant à lire.

J'espère pouvoir commencer le tome 2 de Terre d'Ombre durant la semaine et que ce sera un super moment d'évasion comme le premier.

Chroniques
PS : I Like You

Où me trouver :