Dernières Chroniques

                 

mercredi 9 août 2017

Everything Everything

J'étais assez confiante concernant ma lecture de Everything Everything. J'ai lu énormément d'avis positifs et pour une fois je n'étais pas spécialement rebutée par cette vague dithyrambique. Au final c'est assez cocasse. Je met souvent beaucoup de temps à lire les livres très populaires et finalement je m'en veux de ne pas les avoir lu plus tôt, et là, une des rares fois où je n'avais pas été septique face à la déferlante, j'ai été énormément déçue par le roman. Comme quoi il n'y a vraiment pas de règles !

Dès la première fois où j'ai entendu parler de Everything Everything c'est le concept de base qui m'a interpellée. J'étais vraiment curieuse de voir comment l'auteure allait nous embarquer dans cette romance YA en balançant l'importance et la gravité de la santé de l’héroïne. Cela semble un peu particulier et compliqué d'établir une romance entre deux adolescents qui soit un minimum crédible quand ces derniers ne peuvent pas, ou quasiment pas, se retrouver en présence l'un de l'autre. Et pourtant ça marche totalement dans Everything Everything. L'auteure a un style d'écriture particulièrement simple et efficace qui sert parfaitement son récit et le fait fonctionner dès les premiers chapitres.

L’héroïne, Maddie, est aussi d'emblée très attachante. Elle a la tête sur les épaules, beaucoup d'humour et au-delà de sa condition, et de son incroyable maturité sur certains points, semble être une adolescente comme les autres. Étrangement bien plus que certaines autres héroïnes de YA d'ailleurs. L'histoire étant écrite de son point de vue cela permet de ne pas tomber dans l'apitoiement et le larmoyant, l'auteure ne tire jamais sur le corde sensible outre mesure et c'est un très bon point.

J'ai été aussi ravie de voir que le romantic interest, Olly, arrivait à avoir une personnalité assez définie malgré tout. Clairement il peut sembler un peu trop parfait et exempt de défauts mais encore une fois le fait qu'on le voit au travers des yeux de Maddie permet d'expliquer et excuse cela. On veut bien croire que pour une adolescente de dix-huit ans qui tombe amoureuse pour la première fois, le garçon ne semble que plein de qualités et parfait sur tous les points.

Après au-delà des deux jeunes gens on n'a pas énormément de personnages secondaires, forcément avec une héroïne qui n'est pas autorisée à quitter l'environnement stérile de sa maison y'a pas 600 personnes avec lesquels on va entrer en contact. Néanmoins l'infirmière de l'adolescente, Clara, est vraiment un personnage que j'ai beaucoup apprécié et qui est un vrai repère pour Maddie tout au long du récit et des diverses choses qui se déroulent.

Ceci étant dit, je reste sur mon ressenti assez mitigé de ce roman malgré les bons points que je viens d'évoquer. Et pourquoi me demanderez-vous ? Eh bien à cause du retournement de situation qui a lieu aux 3/4 du récit. Avant cela ? J'aurais mis un solide 4/5 à cette lecture, j'aurais peut-être même pu augmenter la note selon comme cela finissait. Mais une fois la révélation arrivée j'ai presque vu ma note finale dégringoler devant mes yeux. Forcément je ne peux pas trop en dire pour ne rien spoiler, et croyez-moi quand je vous dis que j'en ai des choses à dire, mais Everything Everything est alors passé de récit intéressant et profond à récit générique et presque insignifiant. Honnêtement même si on met de côté l'incongru de la révélation, la façon dont c'est géré par l'auteure n'arrange vraiment rien. Déjà que c'est irraisonnable le fait que ce soit bâclé laisse un arrière goût encore plus amer à l'ensemble.

Très franchement Everything Everything est en fin de compte un beau gâchis. C'est tellement dommage qu'un récit poétique et profond prenne une si mauvaise tournure pour des raisons qui me semblent assez obscures (au-delà du fanservice). C'est un peu comme si le dernier quart de ce roman était l'incarnation quasi parfaite de tout ce qui m'exaspère prodigieusement en Young Adult et je m'attendais pas à la voir se manifester ici pour que cela finisse par me mettre aussi mal à l'aise. 





Info : le roman a été adapté au cinéma cette année, je l'ai vu et mon avis sur ce dernier sera publié dès vendredi.
(spoiler alert : j'ai donné un 2/5 à cette adaptation)

5 commentaires:

  1. Oh!
    Premier article un peu négatif que je vois sur everything everything (le livre)! Personnellement, je l'ai lu en décembre et j'ai ADORE! même si c'est sur qu'une partie de la fin m'a déçue, ça ne m'a pas vraiment gaché toute ma lecture :)
    Mais je comprends PARFAITEMENT ce que tu veux dire! Et c'est vrai que c'est vraiment vraiment dommage! Je vois où tu veux en venir concernant le young adult, ça m'a fait pareil avec la chronique que j'ai publiée aujourd'hui! Pendant les 3/4 du roman j'ai adoré le roman, son originalité et le fait qu'il sorte des chantiers bâtus, puis BAM on replonge dans le vu-revu et rerevu et ça m'a énormément déçue!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vraiment dommage quand les auteurs se perdent un peu dans les clichés car c'est plus facile et moins risqué que d'oser innover un peu :/

      Supprimer
  2. Toujours pas lu.. mais quand je vois tout l'engouement que le livre suscite, je me dis que je passe très certainement à côté d'un bon livre! Je ne compte pas regarder le film par contre, j'ai trouvé la bande annonce d'un nunuche!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai posté un avis sur le film si ça te dit mais je pense que tu fais bien de ne pas le regarder, il est vraiment pas indispensable.

      Supprimer
  3. Pour moi, la fin aurait mérité d'être plus approfondie. Je ne suis pas contre la "surprise" de l'auteure, mais c'est trop rapide, pas assez expliqué, vu les différents sujets.
    En tout cas, j'ai vraiment beaucoup aimé quand même.

    RépondreSupprimer

❤️